VIDÉO – Les squatteurs de la maison de l’octogénaire Roland à Toulouse, ont quitté les lieux

Après cinq mois d’occupation illégale, sous la pression des jeunes du quartier et du soutien apporté à Roland sur les réseaux sociaux, les squatteurs ont finalement quitté le domicile du vieil homme.

publicités

Le sort de Roland, 88 ans, expulsé de chez lui il y a plusieurs mois par des squatteurs, a ému tout un quartier à Toulouse. De nombreuses personnes venues le soutenir ont réussi à faire fléchir les occupants de la maison. Jeudi 11 février, ils ont fini par quitter les lieux.

C’est la fin d’un long calvaire pour Roland, 88 ans. Depuis le mois de septembre 2020, une trentaine de squatteurs, qui avaient pris le soin de changer les serruresoccupaient la maison de ce retraité toulousain qui souhaitait la vendre pour rejoindre sa femme en Ehpad à Albi, dans le Tarn.

publicités

Un important élan de solidarité s’est formé. Ainsi, une cagnotte a été lancée par Greg Lamboley, ancien rugbyman international, une page Facebook créée et les habitants du quartier sont venus mettre la pression sur les squatteurs.

Sous la surveillance de la police, des échanges vifs, mais sans violence, ont eu lieu entre les occupants et les riverains, ces derniers leur demandant de quitter les lieux rapidement.

publicités

Après des négociations avec les jeunes du quartier

Vers 20 h, la police a ouvert la grille qui était bloquée par un cadenas et a fait entrer la fille et les soutiens de Roland, mettant fin au face-à-face qui durait depuis plusieurs jours entre les soutiens des squatteurs et ceux de l’octogénaire.

Selon 100 % Radio, elle est le fruit de négociations avec une dizaine de jeunes du quartier, décidé à faire déguerpir les squatteurs. « Ils avaient peur, peur des représailles et des arrestations. Ça été fait sans violence. C’est des jeunes à la rue et on doit aussi les écouter car il y a un réel souci de logement à Toulouse », ont expliqué à 100 % Radio deux des négociatrices.

Trente personnes sortent leurs affaires

Ainsi, cette mobilisation et les négocations ont payé car ce jeudi 11 février, vers 18 h, selon médias locaux présents sur place comme Actu Toulouse ou France Bleu Occitanie, la trentaine de squatteurs a quitté la maison de Roland, dans le calme.

Luc, l’un des voisins de l’octogénaire, qui avait monté un collectif de soutien, s’est confié à Actu Toulouse après le départ des occupants : « Des membres du groupe de soutien à Roland ont mis la pression sur les intrus chaque jour depuis le début de la semaine, et ce soir, une trentaine de personnes ont quitté la maison en emportant leurs affaires.»

Bilal, un jeune du quartier, mobilisé depuis plusieurs jours devant l’habitation du retraité, s’est exprimé au micro de RMC et France Bleu Occitanie : « J’ai participé aux négociations avec mes amis et mes voisins et on a fait en sorte qu’ils quittent la maison sans violence, et maintenant Roland peut rentrer chez lui. »

« Le calvaire est terminé »

Après que les policiers aient investis les lieux, avec une dizaine de personnes, afin de vérifier l’état de la maison et que tout le monde soit parti, la fille de Roland s’est rendue sur place et n’a pas caché son émotion.

« Je suis soulagée et bouleversée par tant de solidarité. C’est admirable, inespéré, la fin d’un cauchemar », a-t-elle notamment déclaré au micro de BFMTV, qui confirme par ailleurs que la maison n’a pas été saccagée, seuls quelques matelas étaient posés sur le sol.

De son côté, lui aussi émuRoland s’est confié à La Dépêche : « Je suis très content, je remercie tout le monde de m’avoir aidé, je suis soulagé. Je n’ai pas pu venir ce soir parce que je suis à la clinique, j’espère qu’ils ne reviendront pas. Le calvaire est terminé. »

Désormais, l’octogénaire va pouvoir entamer les démarches pour vendre enfin sa maison afin de retrouver sa femme, en Ehpad, où une place l’attend.

Franbuzz sur Facebook

Répondre