Vidéo : L’image vertigineuse d’un vététiste qui saute au-dessus du peloton du Tour de France

Valentin Anouilh, jeune vététiste de 19 ans, a sauté au-dessus du peloton du Tour de France lors de la dixième étape entre Saint-Flour et Albi. Sa vidéo, vue près de 800.000 vues en moins de 24h sur Facebook, a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Ce saut gigantesque était minutieusement préparé depuis quelques mois.

Capté par les caméras de télévisions, son exploit a été vu par le monde entier. Lundi 15 juillet, alors que le peloton roulait en direction d’Albi, Valentin Anouilh, vététiste de 19 ans, a effectué un très spectaculaire saut au-dessus du peloton.
«J’ai mis 6 mois avant de trouver le bon spot. Ensuite j’ai tout calculé avec mes copains afin de bien atterrir, j’ai essayé lundi dernier. Puis j’ai sauté le jour J à 12h34», a expliqué le vététiste.

publicités

Le jeune homme a publié une vidéo de son exploit sur les réseaux sociaux. Après un signe de ses amis, qui guettaient le peloton en contrebas, il s’est élancé sur une plateforme construite pour l’occasion et s’est envolé à plus de neuf mètres au-dessus de la chaussée, avant d’atterrir dans le bois de l’autre côté.

«C’ÉTAIT UN RÊVE DE GOSSE»

Valentin Anouilh, qui pratique le saut en VTT depuis ses 9 ans, a fabriqué lui même, à l’aide de quelques copains, la passerelle qui a permis de réaliser le saut.
«La passerelle n’est pas longue à réaliser, mais sauter le Tour de France c’est assez technique, pour ne pas toucher les coureurs, et être à trois mètres minimum au dessus d’eux. On a passé plus de temps à faire des calculs, qu’à fabriquer la passerelle», a-t-il expliqué.

publicités

«J’ai mis six mois avant de trouver le bon spot. Ensuite j’ai tout calculé avec mes copains afin de bien atterrir, j’ai essayé lundi dernier. Puis j’ai sauté le jour J à 12h34», a expliqué le jeune homme. Avant de conclure: «C’était un rêve de gosse, j’ai toujours aimé surpasser mes limites, avec des sauts toujours plus gros, et j’aime ça, et je ne vais pas m’en priver».

Le défi a été brillamment relevé. «Je n’ai même pas vu que le maillot jaune passait en dessous», a ironisé l’acrobate. «C’était un rêve de gosse, j’ai toujours aimé surpasser mes limites, avec des sauts toujours plus gros, et j’aime ça, et je vais pas m’en priver.»

publicités

Ce n’est pas la première fois qu’un tel exploit se produit sur la Grande Boucle. L’année passée, le cycliste Alexis Bosson avait lui aussi sauté au-dessus du peloton sur l’étape reliant Annecy au Grand-Bornand. Il avait également partagé les images sur internet.

Franbuzz sur Facebook

Répondre