VIDÉO – Un taureau d’élevage remercie tendrement l’homme qui l’a sauvé après une vie passée en cage

Ce taureau baptisé Bandit a été enchaîné pendant toute sa vie. Il n’avait jamais connu la liberté que sa réaction était tout simplement émouvante quand un agent œuvrant pour la protection des animaux est venu lui sauver.

publicités

Cette vidéo a été partagée sur YouTube en 2014, mais nous venons juste de connaître la véritable histoire qu’elle renferme et comme d’habitude, nous n’hésiterons pas à vous en faire part.

Comme vous pouvez le voir dans ces images, l’histoire concerne un taureau nommé Bandit. Et comme le rapporte le magazine Happiest, cet animal a été enchaîné toute sa vie et ne connait même pas ce que c’est réellement la liberté.

publicités
image: Capture d’écran Youtube-Gut Aiderbichl

Né dans une étable, le jeune animal a passé la première partie de sa vie dans une cage, comme on le voit au début de la vidéo : de très petits enclos, juste assez pour contenir les vaches. Mais quelque chose d’inattendu se produit dans la vidéo.

Une voiture avec une remorque arrive à la ferme, et son but est de récupérer Bandit. L’homme à l’intérieur de la voiture a décidé de l’adopter pour éviter qu’il passe sa vie derrière les barreaux.

publicités
image: Capture d’écran Youtube-Gut Aiderbichl

Dès le premier moment de liberté, le taureau envoie des signaux clairs d’euphorie. Même s’il est plutôt lourd, il est comme une libellule sur une botte de foin dans une grange. Mais ce n’est pas tout. Lorsque l’animal est emmené dans son nouveau foyer, son bonheur est littéralement incontrôlable : ne ratez pas les remerciements émouvants qu’il fait à son sauveur.

image: Capture d’écran Youtube-Gut Aiderbichl
image: Capture d’écran Youtube-Gut Aiderbichl

Bien que nous ne connaissions pas le langage animal, la réaction de Bandit lors de sa libération en dit long. Il sautille partout, se blottit à même les foins et surtout, il n’a pas oublié de montrer sa reconnaissance envers celui qui l’a sauvé de cette vie à l’étroit.

Franbuzz sur Facebook

Répondre