Vous avez vendu sur Le Bon Coin, Vinted ou Aibnb ? Le fisc va vous réclamer de l’argent !

Attention, si les plateformes de vente en ligne présentent de nombreux avantages, vous pourriez payer des impôts ! Oui, le fisc peut être en mesure de vous demander de l’argent en fonction de votre utilisation de ces plateformes. Explications.

publicités

Depuis l’année dernière, les plateformes de vente en ligne communautaires comme Vinted, Le Bon Coin, Ebay… sont obligées de fournir à leurs utilisateurs un récapitulatif de leurs transactions, avant le 31 janvier. Une note parallèlement transmise à l’administration fiscale. Les vendeurs qui ont dépassé un certain plafond pourraient bien être imposés sur leurs transactions.

Vous vendez sur Internet ? Attention aux impôts !

Un mail qui découle de l’article 242 bis du code général des impôts, exigeant aux plateformes d’informer l’utilisateur du « nombre et le montant total brut des transactions réalisées par l’utilisateur au cours de l’année civile précédente. »

publicités

En fonction de ces résultats, l’utilisateur devra déclarer ses revenus aux impôts. En effet, si les ventes entrent dans le cadre d’une activité professionnelle, les revenus sont imposables. Si vous achetez ou fabriquez des biens destinés à la revente, vous devez ajouter ces revenus dans votre déclaration.

Ventes entre particuliers : dans quels cas doit-on déclarer ses revenus ?

Dans le cas contraire, si les ventes sont occasionnelles, elles ne sont pas imposables, indique le Ministère de l’Économie. Attention, il y a des exceptions (sinon ce n’est pas drôle) :

publicités
  • Les métaux précieux (bijoux, objets d’art) qui excèdent 3 000 €, sont soumis à la taxe forfaitaire sur les métaux précieux à compléter dans le mois de la vente avec l’imprimé 2091 ;
  • Si le prix de certains objets (hors meubles électroménagers ou voitures) dépasse 5 000 €, vous entrez dans le régime d’imposition des plus-values de cession de biens meubles au taux de 19 % à régler dans le mois via le formulaire n°2048-M.

La location sur Airbnb est-elle imposable ?

Pour ce qui est de la location sur Airbnb, il faut généralement déclarer ses revenus sous la déclaration au régime « Micro BIC ». Le site internet des impôts précise qu’il faut renseigner « le montant de ses recettes sur une déclaration complémentaire d’impôt sur le revenu n° 2042 C pro (ligne 5 ND) ».

Chaque utilisateur est imposé à hauteur de 50 % de ses recettes générées par la location de son bien. Une exception est faite pour les revenus inférieurs à 305 euros. En outre, aucune TVA n’est à payer.

Franbuzz sur Facebook

Répondre