6 patients Covid sur 10 hospitalisés ne sont pas vaccinés ? Cette pub du gouvernement ment…

Actuellement, le gouvernement diffuse un spot publicitaire (aussi bien à la télévision, qu’à la radio) concernant l’efficacité du vaccin contre le Covid-19. Toutefois, les données partagées s’avèrent fausses ! On ne trouve pas que des patients non-vaccinés à l’hôpital, mais également des patients immunisés. Explications.

publicités

Un calcul erroné fausse les données du Covid-19

Vous avez sûrement entendu ou vu ce message passer : « Aujourd’hui en France, 8 personnes sur 10 hospitalisées à cause de la Covid-19 ne sont pas vaccinées. On peut débattre de tout, sauf des chiffres ». Manque de chance, le gouvernement s’est basé sur une méthode de calcul erronée.

Heureusement, les nouvelles statistiques ont été publiées vendredi 29 octobre par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).

publicités

L’erreur était due à la méthode d’ « appariement », soit le croisement des différentes bases de données. En effet, les patients vaccinés contre le Covid-19 n’étaient pas pris en compte car « les algorithmes ne traitaient pas identiquement les personnes ayant un espace ou un tiret dans leur nom ou prénom ». Autrement dit : le nombre de personnes non-vaccinées était surévaluées.

Covid-19 : ce que nous apprennent les nouveaux calculs

Avec ces nouvelles données, on apprend que 4 patients sur 10, testés positifs au Covid-19 et hospitalisés, avaient reçu au moins une dose. Toutefois, Le Parisien note qu’il faudrait se focaliser sur les données hospitalières, afin de mesurer l’efficacité du vaccin.

publicités

Par ailleurs, le nombre de patients hospitalisés et immunisés est en forte augmentation à cause de la baisse d’efficacité des vaccins après plusieurs mois. Pour pallier à ce problème, un rappel du vaccin sera bientôt d’actualité !

Suite à cette erreur, les données correspondent aux statistiques rapportées par l’étranger. Pour éviter la moindre erreur, la Drees se base désormais sur les patients âgés d’au moins 20 ans : « En raison de très faibles nombres d’hospitalisés de moins de 20 ans, l’inclusion de cette catégorie des plus jeunes perturbe l’analyse des statistiques produite ». 

Source : Le Parisien

Franbuzz sur Facebook

Répondre