À 17 ans, il fait un Tour de France à vélo pour offrir de la nourriture aux sans-abri

À seulement 17 ans, Léo Rauscher est parti pour un tour de 3 026 kilomètres pendant lequel il récolte de l’argent pour son association de distribution alimentaire aux sans-abri, à Strasbourg. Il était de passage à Rennes, samedi 24 juillet 2021.

publicités

Ce samedi 24 juillet, Léo Rauscher arrive bien séché à la maison du vélo de Rennes (Ille-et-Vilaine) malgré une étape humide en ce week-end pluvieux. « Je suis rentré prendre une douche », sourit-il derrière son masque assorti au bleu de ses yeux. Il s’en excuserait presque. Il confie avoir « galéré avec la pluie entre Nantes à Vannes ». 

Le jeune coureur cycliste a posé son vélo dans la capitale bretonne le temps d’une après-midi, avant de se remettre en selle dès le lendemain. Regard vif, débit de parole rapide, Léo fait bien plus que 17 ans quand il s’exprime. Seul le petit épi blond dans ses cheveux et son sweat à capuche gris trahissent son jeune âge.

publicités

Plus habitué à pédaler à travers les rues de Strasbourg dans lesquelles il effectue des maraudes, le cycliste s’est lancé un défi : courir un Tour de France pour récolter de l’argent pour « Les vélos du cœur ». L’association strasbourgeoise créée pendant le confinement de mars 2020 organise des récoltes et des distributions de nourriture aux plus démunis, à vélo.

Denrées pour les sans-abri

Le but de son « Solidari’tour » ? « Pour chaque kilomètre parcouru deux euros sont reversés à l’association pour acheter de la nourriture et des produits de première nécessité aux plus modestes », explique l’étudiant en classe préparatoire aux grandes écoles de commerce.

publicités

Il récupère aussi des produits lors de ses différentes étapes à travers les grandes villes comme du « cassoulet de Toulouse ». ​Jamais à court d’idées pour aider son prochain, il rencontre aussi des maires et des associations locales « pour leur parler de notre modèle d’aide aux sans-abri », explique-t-il. Des cagnottes en ligne ont été lancées, plus de 6 000 € ont été récoltés.

3 026 kilomètres

Parti il y a trois semaines de Strasbourg (Bas-Rhin), Léo a déjà parcouru 2 500 kilomètres, « il m’en reste 800 », ajoute-t-il, songeur. Un parcours de 3 026 kilomètres privilégiant la route et passant par les grandes villes : Lyon, Lille, Marseille et l’arrivée à Paris.

Accompagné dans ce projet par une dizaine de personnes : « mes amis et ma famille ». Comme pour la grande boucle, le cycliste est suivi par une voiture-balai qui assure le ravitaillement et couvre les pépins. « J’ai eu seulement trois crevaisons et pas de chute, je pensais que j’aurais plus galéré », s’étonne Léo.

Les yeux remplis d’images, le bénévole convoque ses souvenirs glanés au cours de ces journées à dévorer l’asphalte : « le plaisir incroyable de découvrir les paysages de la France » comme lorsqu’il a relié Lyon à Valence : 161 kilomètres « vraiment magnifiques » au bord du Rhône. Ou la côte qu’il a sillonnée entre Nantes et Vannes, encore sous le charme du bleu marine de l’Océan Atlantique.

Les souvenirs ne sont pas tous roses. « En sortant de l’Alsace, j’ai découvert que la France n’était pas plate », plaisante-t-il en rappelant quelques péripéties : « le vent toulousain et le vent marseillais m’ont bien accueilli », grince le jeune cycliste.

Pour faire un don : Solidri’Tour du Cœur sur Leetchi.com

Source: Adrien MAUMY. pour Ouest-France

Franbuzz sur Facebook

Répondre