A 40 ans, elle est célibataire, sans enfants et n’en veut pas : « j’ai moins de rides et plus d’argent ! »

« Je ne veux pas de votre pitié », assure Emma John, écrivaine britannique de 40 ans. Malgré les critiques, la quadragénaire assume son célibat et assure ne pas vouloir se marier ni avoir des enfants. Un choix qui la rend heureuse, comme elle l’explique elle-même.

publicités

Heureusement, Emma John est l’une de ces femmes qui se moque de ce que la société considère comme « le mieux » pour elle. À 40 ans, elle est toujours célibataire, sans enfant et profite pleinement de la vie. Son histoire est devenue une source d’inspiration pour tous ceux qui rêvent d’un style de vie où l’amour de soi et la liberté sont essentiels.

image: Emma Johns Source : okchicas

Emma est écrivain et dans son dernier livre, Self Contained, elle explique les raisons pour lesquelles elle préfère être célibataire. Elle raconte également que, pendant ses années d’université, elle pensait rencontrer l’amour de sa vie, tout comme ses parents et ses amis, mais que ce ne fut pas le cas et que cela lui convient, car le célibat sélectif lui a appris à s’aimer d’une manière que peu de gens pourraient comprendre.

publicités

La vie de célibataire sans enfants comporte bien des avantages, assure Emma John

Emma John assure ainsi qu’elle a toujours apprécié être célibataire même durant la trentaine où ses amis se sont mariés. L’écrivaine déplore toutefois devoir faire face aux regards désapprobateurs ou gênés de ses interlocuteurs lorsqu’elle explique ne pas être en couple. « Les gens me disent que c’est une question de temps », alors que je me sens bien sans compagnon et enfants.

image : emmajohnauthor instagram

Pour Emma John, la vie de célibataire a bien des avantages. « Pensez à toutes ces heures de sommeil que vous avez déjà obtenues sur le reste de l’humanité, à toutes les nuits où aucun partenaire ou enfant ne vous a réveillé », souligne-t-elle. L’écrivaine l’assure, ne pas avoir de compagnon ni d’enfant permet de mieux vieillir. « Vous vous riderez moins vite ! », assure-t-elle dans le Sun.

publicités

« Vos vacances seront également meilleures », soutient Emma John. « Pas de compromis, pas de camping de fortune » et surtout : vous n’aurez pas à attendre des heures au café que vos enfants finissent de jouer dans leur centre de loisirs. Pour elle, les célibataires peuvent ainsi pleinement profiter de leurs congés en faisant uniquement ce qu’ils souhaitent.

Idem dans la vie quotidienne : sans compagnon et sans enfants, vous pouvez prendre des décisions qui vous appartiennent entièrement. « Vous ne serez pas paralysé par la réticence de votre partenaire à sortir ou par l’organisation des activités extrascolaires des enfants », détaille Emma John.

Autre avantage au célibat : pouvoir choisir son entourage. « Vous n’aurez pas à être ami avec un couple bizarre rencontré à la sortie de l’école ou des personnes que vous voyez déjà trop au travail. » En tan que célibataire, vous avez pleinement le temps de créer votre propre cercle d’amis, assure Emma John.

image : emmajohnauthor instagram

Les proches de la quadragénaire sont inquiets de son célibat

Malgré les nombreux avantages qu’elle voit dans le célibat, la quadragénaire déplore le regard de la société sur les célibataires. « Le problème lorsqu’on défend la vie de célibataire, c’est que les gens la définissent par ce qu’elle n’est pas. Ce sont toujours les célibataires qui sont perdants dans cette comparaison, et non l’inverse. »

Pendant qu’Emma John profite de son célibat, plusieurs de ses amis ont fondé une famille. Un fait qui n’attriste pas l’Anglaise, bien au contraire. Ses proches ne peuvent toutefois pas s’empêcher de s’inquiéter pour elle. « Un ami m’a conseillé de me rendre plus disponible. Le problème, a-t-il dit, c’est que tu n’as pas l’air d’avoir besoin d’un homme. » Quant à sa mère, Emma John doit sans cesse la rassurer. Sa maman lui a même offert un abonnement sur un site de rencontres.

image : emmajohnauthor instagram

Emma John tient néanmoins à insister : si elle voit bien des avantages à la vie de célibataire, elle n’a pas expressément choisi d’être seule. Elle a ainsi eu plusieurs relations amoureuses, mais aucune n’a duré plus que quelques mois. « L’année de mes 26 ans, j’ai rencontré Matt – un homme gentil et décent dont j’aurais dû tomber éperdument amoureuse, mais je ne l’ai pas fait. Il a fini par tomber amoureux de quelqu’un d’autre et l’a épousé », confie-t-elle.

Malgré ses déceptions amoureuses, Emma John insiste : son célibat lui permet de « comprendre et apprécier cette femme avec laquelle elle partage la vie » : elle-même ! « Je pourrai également toujours dormir au milieu de mon propre lit », plaisante-t-elle.

Sources: SanteplusmagLes Crieurs du web

Franbuzz sur Facebook

Répondre