Accident d’un bus scolaire avec 44 élèves à bord sur une route départementale dans le Gers, 99 pompiers interviennent sur place

Un car scolaire transportant 44 collégiens et lycéens s’est renversé lundi matin, pour une raison encore inconnue, sur une route départementale du Gers (sud-ouest de la France), faisant une vingtaine de blessés légers, ont indiqué les pompiers.

publicités

Ce lundi 2 mars 2020 à 9h, les sapeurs-pompiers du Gers ont été appelés pour porter secours à 45 passagers d’un bus accidenté. Le véhicule était couché sur le côté de la D129. Selon les premières informations, il y aurait 19 blessés légers et 21 personnes impliquées, l’ensemble des personnes à bord du véhicule ayant pu s’extraire seules. Aucun blessé grave ne serait à déplorer.

« Le bus s’est couché sur le côté. (…). On a une vingtaine (d’élèves) qui sont légèrement blessés et une vingtaine qui sont pour l’instant catégorisés indemnes mais ça peut évoluer puisqu’ils ont subi un traumatisme important », ont précisé les pompiers qui sont intervenus peu après 9H00.

publicités

Les jeunes « choqués »

Plus de 100 sapeurs-pompiers et personnels médicaux ont été mobilisés pour la prise en charge des victimes. « Le plan NOVI « nombreuses victimes » » avait été activé « avec un poste médical avancé dans la salle des fêtes de Tournan qui a pris en charge les victimes », avaient auparavant indiqué les pompiers.  Deux équipages SMUR et deux médecins privés se sont également rendus sur le site de l’accident. Une cellule d’Urgence Médico-Psychologique (CUMP) a été activée. La préfète et le directeur départemental des services académiques se sont déplacés sur le site de l’accident.

Le car, de la compagnie Verbus, convoyait des élèves du Campus La Salle Saint Christophe.  « Les jeunes sont particulièrement choqués, certains ont été légèrement blessés notamment avec des éclats de verre », a affirmé Marie Legall, chargée de communication de cet internat privé, dont l’équipe de direction s’est aussi rendue sur place.

publicités

Les causes de l’accident, « qui a eu lieu sur une route assez sinueuse », n’ont pour l’heure pas été établies, mais « des vents très violents soufflent sur la zone », a affirmé Marie Legall..

Franbuzz sur Facebook

Répondre