Âgée de 102 ans, elle guérit du coronavirus pour la deuxième fois, après avoir survécu à la grippe espagnole et au cancer

Née pendant la grippe espagnole, Angelina Friedman, une New-Yorkaise de 102 ans, a survécu à un cancer, à une hémorragie interne et à une septicémie. Puis s’est battue deux fois contre le coronavirus.

publicités

Invincible », dit-elle, c’est comme ça que Joanne Merola s’est dite « soulagée ». De fait, sa mère a guéri du coronavirus deux fois alors qu’elle est déjà âgée de 102 ans. Angelina Friedman revient ainsi de deux infections au virus, qui a déjà fait plus de 250.000 victimes aux États-Unis, et de graves problèmes de santé qui auront marqué toute sa vie.

Plusieurs maladies vaincues

Cette Américaine de 102 ans cumule les exploits, tout particulièrement contre les maladies. Outre le fait qu’elle vient de se remettre de sa seconde contamination au Covid-19, Angelina Friedman est née à bord d’un bateau qui transportait sa famille d’Italie jusqu’aux États-Unis à la fin de la Première Guerre mondiale.

publicités

Elle était donc un bébé lors de la grippe espagnole de 1918. Depuis, elle a survécu à un cancer – auquel son mari a succombé —, des hémorragies internes et une septicémie, explique CNN . Angelina n’a pas connu sa mère, morte en la mettant au monde.

Malgré la pandémie de la grippe espagnole, qui a tué entre 2,5 et 5 % de la population mondiale, elle a survécu au virus avant de connaître de graves problèmes de santé. La vieille dame que l’on décrit « dynamique » a vaincu une hémorragie interne et une septicémie avant de perdre son mari qui mourra du cancer. Elle, à l’inverse, survivra à la tumeur.

publicités

Deux contaminations au Covid-19

Cette année, l’Américaine a été testée positive au Covid-19 à deux reprises, et elle s’en est sortie. Sa première contamination a eu lieu en mars dernier. Fiévreuse pendant plusieurs semaines, elle est restée sept jours à l’hôpital avant d’être isolée dans sa chambre en maison de retraite. Un mois après, elle était testée négative au virus et n’a gardé aucune séquelle.

Contactée quotidiennement pour des mises à jour sur la situation de Angelina, sa fille Merola a appris la bonne nouvelle le 17 novembre. «Ma mère invincible a été testée négative», s’est-elle réjouie, ajoutant qu’elle «n’est pas la plus âgée à avoir survécu au Covid, mais elle est peut-être la plus âgée à y survivre deux fois».

image: cnn

Sacrée « reine du bal »

« Elle avait plusieurs symptômes: une toux sèche, de la fièvre jusqu’à ce que le virus s’évapore une nouvelle fois »,  explique sa fille, Joanne Merola, au média américain. « Mon invincible mère a été testée négative le 17 novembre ».

Ces nouvelles épreuves n’ont pas entamé la joie de vivre de la centenaire, dernière survivante d’une fratrie de onze enfants. Décrite comme « dynamique » par le personnel de sa maison de retraite, Angelina Friedman consacre ses journées à l’un de ses hobbies favoris, le tricot. Elle a également été sacrée « reine du bal » l’année dernière.

Angelina Friedman n’est pas la personne la plus âgée à avoir survécu au Covid-19. Au mois d’avril, Bill Lapschies, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale âgé de 103 ans, a vaincu la maladie juste avant de souffler sa 104e bougie, rapporte CBS news.

Franbuzz sur Facebook

Répondre