Au moins 12 personnes contaminées après un mariage au lac d’Annecy

Une douzaine de personnes ont été testées positives au Covid-19, après un mariage organisé sur un bateau sur le lac d’Annecy. Des investigations sont en cours pour déterminer de possibles chaînes de contamination.

publicités

L’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes a entamé une campagne de dépistage du Covid-19 en Haute-Savoie après la découverte d’un cluster – foyer de contamination – probablement apparu lors d’un rassemblement familial à Annecy le 14 juillet, a indiqué l’ARS jeudi.

Pour le moment, au moins 12 cas ont été recensés. Les contaminations auraient eu lieu lors d’un rassemblement familial à Annecy le 14 juillet. Le foyer proviendrait d’un mariage organisé sur un bateau sur le lac d’Annecy, selon France Bleu Pays de Savoie.

publicités

Des investigations pour identifier des chaînes de contamination

La cellule « contact tracing » de l’ARS a mené des investigations depuis une semaine, suite au premier diagnostic positif datant du 16 juillet. Grâce à cela, une chaîne de 90 autres personnes potentiellement infectées a été identifiée. Toutes ces personnes ont été invitées à effectuer un test de dépistage et à s’isoler le temps de recevoir les résultats, en respectant le plus strictement les gestes barrières.

Une personne hospitalisée en réanimation

Suite aux tests, douze nouvelles personnes ont déjà été confirmées positives. « Parmi elles, une personne est hospitalisée en réanimation hors de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dans sa région d’origine », indique l’ARS.

publicités

« L’une d’entre elles a fréquenté une collectivité pour enfants à Saint-Eustache. Ce sont 28 personnes (enfants et personnels encadrants) qui sont concernées par cette nouvelle chaîne de contamination, qui ne constitue pas à ce stade un nouveau cluster », précise-t-elle. Une nouvelle série d’investigations est en cours autour des 12 cas nouvellement confirmés pour identifier d’autres personnes ayant potentiellement pu être contaminées.

Franbuzz sur Facebook

Répondre