Bretagne : Une mère de famille tuée à coups de couteau, son fils interpellé

Une quinquagénaire a été tuée à coups de couteau à Saint-Malo, en Bretagne, ce mercredi 10 novembre. L’agresseur présumé est son fils, de 22 ans, qui souffre de troubles psychiatriques. Il a été hospitalisé.

publicités

Ce mercredi 10 novembre dans la soirée, une quinquagénaire a été tuée à coups de couteau à Saint-Malo, en Bretagne, par son fils souffrant de troubles psychiatriques et qui a été hospitalisé, a-t-on appris vendredi auprès du parquet de la ville, rapporte Ouest-France.

C’est lui qui aurait averti les voisins de son geste

Selon nos informations, mercredi 10 novembre, un peu après 19 h, un garçon de 22 ans aurait porté plusieurs coups de couteau à sa mère, âgée de 54 ans. C’est le jeune homme lui-même qui se serait rendu chez des voisins pour les informer du drame. À l’arrivée des secours, la mère de famille était décédée. Le jeune homme a été interpellé.

publicités

Dans le quartier, jeudi midi, la terrible nouvelle ne s’est pas encore trop ébruitée. D’autant que les commerces du coin ont gardé portes closes, comme tous les jours fériés. Mais depuis la veille, on se doute bien qu’il s’est passé quelque chose de grave.

Pompiers, policiers, « on a les vus passer à très vive allure, à plusieurs reprises, sur le boulevard Demalvilain et se diriger vers les maisons un peu plus bas », indique une riveraine.

publicités

Habitant un petit immeuble collectif parallèle à la rue des Nénuphars, entre la place des Terroirs et les jardins de la Madeleine, de son balcon, cette dame n’avait « jamais vu autant de gyrophares. Il y en avait partout. J’étais chez moi, j’ai ouvert la fenêtre quand j’ai entendu toutes ces sirènes ».

« Plutôt renfermé, dépressif »

Le jeune homme, qui serait à l’origine des coups de couteau, ces dames qui habitent dans la rue le connaissent « de vue. Sa maman aussi ». Un garçon « plutôt renfermé », explique une proche voisine, très émue. La mère « était assistante maternelle ». Le père de cette famille de trois enfants était vraisemblablement absent lors du drame. Quant au jeune homme interpellé, le cadet, « il venait de sortir d’un séjour en psychiatrie », assure un riverain.

Une enquête est en cours, qui devra déterminer les circonstances de ce drame. Selon nos sources, le jeune homme, « aurait été pris d’un accès de démence ». Il a été hospitalisé, « son état étant incompatible avec une garde à vue, informait jeudi midi le parquet. Une autopsie de la victime sera effectuée ce vendredi ».

Franbuzz sur Facebook

Répondre