Cette école apprend aux jeunes filles à changer les roues et à entretenir une voiture

Une école pour filles de Sydney offre aux élèves de 11e année la possibilité d’apprendre à s’occuper correctement d’une voiture, une compétence essentielle.

publicités

Pour être sincère, la plupart d’entre nous n’auraient pas la moindre idée de la manière de changer une roue, de changer l’huile ou de vérifier la pression des pneus de nos voitures, mais c’est une chose vraiment pratique à savoir. Cela compte double en Australie, où les routes sont longues et le temps chaud. Une crevaison entre deux villes peut rapidement devenir un problème sérieux, à moins de savoir comment se salir les mains.

C’est pourquoi les filles de onze ans du Stella Maris College de Manly ont suivi des cours de ‘Galmanic’, un ‘éducateur automobile’ local, afin d’apprendre à s’occuper de leur voiture et, avec un peu de chance, de briser quelques vieux stéréotypes.

publicités

Sur leur site officiel, Galmatic affirme qu’ils sont ‘spécialisés dans l’aide aux femmes et aux adolescents australiens pour qu’ils se sentent à l’aise au volant grâce à nos ateliers pratiques d’entretien automobile et à nos cours en ligne’.

Eleni Mitakos dirige les cours depuis 13 ans et offre à tous les adolescents la possibilité de s’engager et d’apprendre un peu comment effectuer l’entretien de base des voitures qu’on ne nous apprend pas souvent. ‘Nous enseignons à 100 000 adolescents par an dans les écoles, dans tous les quartiers de Sydney.’ a-t-elle expliqué.

publicités

L’objectif premier est que les adolescents se sentent à l’aise au volant. En fin de compte, ils conduisent de très gros véhicules qui peuvent être très coûteux s’ils ne sont pas entretenus correctement. Nous ne pouvons pas insister assez auprès de tous nos élèves sur le fait qu’il ne faut jamais ignorer un problème de voiture, il faut le régler pour sa propre sécurité’. confie-t-elle.

Amy Smith, la directrice adjointe en charge du bien-être au collège, a déclaré que tout le monde a retenu quelque chose de la séance, et que c’était un exercice très bénéfique.

Pourquoi pas faire la même chose dans les écoles en France ?

Franbuzz sur Facebook

Répondre