Coronavirus: Louis Vuitton fabrique des milliers de masques en tissu pour les distribuer gratuitement

Après s’être lancé dans la production de gel hydroalcoolique pour alimenter les hôpitaux en France, le groupe LVMH vient d’annoncer que Louis Vuitton allait mobiliser certains de ses ateliers de maroquinerie pour fabriquer jusqu’à 100.000 masques de protection par semaine.

publicités

Plusieurs ateliers français de la marque de luxe ont été relancés pour produire des masques en tissu, non chirurgicaux, mais homologués. La production a commencé cette semaine dans l’atelier de Sainte-Florence, en Vendée. Il s’agit de masques de type 2, qui peuvent servir quatre heures par jour et être lavés jusqu’à cinq fois, précise le média.

La production a débuté cette semaine dans l’atelier Sainte-Florence, situé en Vendée. Pour le moment, les masques seront livrés uniquement dans les villes où se se situent les ateliers. Ces derniers pourront être portés pendant quatre heures d’affilée et être lavés jusqu’à cinq fois. La marque de luxe espère ainsi fabriquer jusqu’à 100 000 masques de protection par semaine.

publicités
Au centre Michaël Burke PDG de Louis VUITTON, © France Télévisions – Damien Raveleau

Ces masques seront ensuite distribués grâcieusement dans des EHPAD et pour les travailleurs en première ligne. Louis Vuitton souhaite également pouvoir obtenir un agrément afin de fabriquer des masques de type 1, qui pourraient ensuite être distribués aux professionnels de santé en milieu médical, poursuit France 3.

« On entend le bruit typique saccadé des machines à coudre, c’est un bruit très agréable qui nous manque » explique Michaël Burke, le PDG de Vuitton France, en visite ce mercredi dans l’atelier de Sainte-Florence, près de La Roche-sur-Yon.
D’habitude, 900 personnes travaillent sur le site de Vendée qui compte trois ateliers. Aujourd’hui, ils sont 98 à travailler sur site.

publicités

« La prochaine étape sera d’utiliser nos ateliers pour fabriquer des blouses pour les hôpitaux, précise Michaël Burke, première fabrication la semaine prochaine, c’est dépendant des tissus mais c’est un peu moins compliqué que les tissus des masques ».

Le groupe espère obtenir, dans les prochains jours, un agrément pour fabriquer des masques de type 1, qui pourraient alors servir pour les professionnels de santé en milieu médical.

Le site vendéen est le premier en France à avoir mis en place des postes masques mais Louis Vuitton a également lancé la production de plusieurs centaines de milliers de masques non chirurgicaux dans ses ateliers de Marsaz et Saint-Donat (Drôme), de Condé (Indre), de Saint-Pourçain (Allier) et de Ducey (Manche).

En parallèle, la société prépare aussi la saison en automne prochain avec la réalisation des maquettages.

Franbuzz sur Facebook

Répondre