De nouveaux énigmatiques et spectaculaires feux d’artifice sauvages ont illuminé le ciel de Lyon ce samedi

Samedi soir, une vingtaine de minutes avant l’entrée en vigueur du couvre-feu, des feux d’artifice ont été tirés depuis trois ponts sur la Saône.

publicités

Peu avant 18h, quelques minutes seulement avant l’entrée en vigueur du couvre-feu, des feux d’artifice ont été tirés en presqu’île de Lyon, au-dessus de la Saône.  Pendant quelques minutes, le ciel s’est couvert de rouge, sans que les auteurs de ces feux d’artifice sauvages ne soient pour le moment identifiés.

30 minutes avant le couvre-feu de 18 heures

L’événement n’est pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux. Moins d’une demi-heure avant le couvre-feu de 18 heures, trois ponts situés en presqu’île lyonnaise et permettant de relier les rives de Saône et du Rhône, se sont embrasés. Furtivement. Mais de façon spectaculaire.

publicités

Les faits rappellent ceux du 8 décembre dernier où un feu d’artifice géant avait été tiré à Lyon lors de la Fête des Lumières. Les soupçons s’étaient largement portés sur les supporters de l’OL.

« Acte 4 – Arrêtez-nous si vous pouvez »

Le feu d’artifice aurait été tiré par des supporters de l’un des deux clubs de foot de Casablanca qui semblent revendiquer l’événement sur leur page Facebook,  rapporte Le Progrès.

publicités

D’après le quotidien régional, il pourrait s’agit d’un groupe de supporteurs d’un club de football de la ville marocaine de Casablanca qui fête ce week-end son quinzième anniversaire. Sur leur page Facebook, les Winners 2005 semblent en effet revendiquer ce feu d’artifice dont des photos ont été publiées avec la légende : « Acte 4 – Arrêtez-nous si vous pouvez ».

Le feu d’artifice sauvage du mois de décembre avait été relayé par des supporters de l’Olympique lyonnais sur leurs réseaux sans, pour autant, que l’on sache s’ils en étaient à l’initiative. Une enquête avait été ouverte dans la foulée par les autorités, à savoir la ville de Lyon et la préfecture du Rhône.

Franbuzz sur Facebook

Répondre