Déguisée en ado, une mère passe une journée incognito dans le collège de sa fille

Une maman du Texas s’est retrouvée avec des accusations criminelles après s’être fait passer pour sa fille de 13 ans afin d’infiltrer l’école de cette dernière. La trentenaire a croisé le directeur, des enseignants et des agents de sécurité mais n’a été démasquée qu’en fin de la journée, après avoir suivi sept cours.

publicités

Casey Garcia a affirmé qu’elle voulait tester la sécurité du Garcia-Enriquez Middle School, près d’El Paso, où sa fille étudie en 7e année (secondaire 1). Elle voulait voir jusqu’où elle pourrait se rendre sans se faire détecter.

La femme de 30 ans a documenté tout son processus allant de sa transformation, un relooking, jusqu’à «l’infiltration» qui s’est faite relativement sans pépin. Elle n’a été démasquée qu’en fin de journée, après sept cours différents, a raconté la mère de famille à Insider.

publicités

Elle voulait « éviter une autre tuerie »

Vêtue d’un sweat à capuche et d’un jean, portant un sac à dos et un masque de protection noir, la trentenaire est passée inaperçue dans les classes, les couloirs et la cantine. Elle a pourtant croisé le directeur, des agents de sécurité, des surveillants et des enseignants. Un seul de ces derniers lui a fait une remarque, lui ordonnant de ranger son téléphone portable, explique Casey Garcia.

Malheureusement pour elle, l’administration de l’école n’a pas apprécié son «expérience sociale» et la police a été appelée. La grande infiltration a eu lieu mardi dernier, mais Casey Garcia n’a pas été arrêtée avant vendredi. Elle fait face à des accusations de falsification de documents et de circulation sur un terrain privé sans permission.

publicités

La Texane a finalement été arrêtée ce mardi 1er juin à son domicile, explique l’intéressée dans une autre vidéo publiée trois jours plus tard. Elle a été mise en examen pour « violation de propriété criminelle » et « falsification de données gouvernementales », rapporte CBS12. La mère de famille a été libérée sous caution.

Elle n’a pas souhaité communiquer le nom du collège de sa fille. Casey Garcia assure avoir agi « pour nos enfants et la sécurité de nos enfants ». « J’essaie tout simplement de faire ça, éviter une autre tuerie », a-t-elle déclaré. Fin mai, 228 fusillades avaient eu lieu en 2021 aux Etats-Unis.

Franbuzz sur Facebook

Répondre