Des milliers de chasseurs en colère manifestent partout en France pour défendre la chasse

15 000 à Mont-de-Marsan, 9 000 à Redon, 12 000 à Amiens… : Des milliers de chasseurs et de défenseurs de la ruralité manifestent ce samedi 18 septembre. Une forte mobilisation pour défendre les chasses traditionnelles d’oiseaux, récemment jugées illégales par le Conseil d’État.

publicités

Que ce soit à Mont-de-Marsan (Nouvelle Aquitaine), Redon (Ille-et-Vilaine) Caen (Normandie) ou encore Amiens (Picardie), le monde de la chasse donne de la voix. Des milliers de chasseurs et défenseurs de la ruralité se mobilisent ce samedi 18 septembre 2021. La raison ? Ils défendent les chasses traditionnelles d’oiseaux, jugées illégales en août dernier par le Conseil d’État.

Plusieurs rassemblements se sont déroulés partout en France. La mobilisation a été particulièrement forte à Mont-de-Marsan dans les Landes avec 15 000 personnes. Ils étaient 12 000 à Amiens, 9 000 à Redon… Tous avaient répondu à l’appel de la Fédération nationale des chasseurs pour défendre les chasses traditionnelles d’oiseaux jugées illégales par le Conseil d’Etat.

publicités

Les magistrats du Palais-Royal ont jugé plusieurs techniques de chasse avec des filets (pantes, tenderies) ou des cages (matoles) contraires à la directive européenne « oiseaux » de 2009, qui interdit les techniques de capture massive d’oiseaux sans distinction des espèces capturées.

image: MAXPPP – MARC OLLIVIER

Forte mobilisation à Mont-de-Marsan

Au son des bandas, cors de chasse et autres pétards, une marée orange fluo – la couleur des vestes des chasseurs – et une armée de parapluies se sont lentement élancées des Arènes du Plumaçon, haut lieu de la corrida, pour une boucle autour du centre-ville devant notamment passer devant la préfecture des Landes.

publicités

La défense d’un « mode de vie »

Les manifestants ont défendu leurs pratiques mais aussi leur « mode de vie et traditions rurales » accusant le gouvernement d’être déconnecté de la nature. Revêtus de leur tenue de chasseurs et gilets oranges, ils ont défilé en brandissant leur slogan : « La nature c’est notre maison, la chasse notre passion (…) ne touchez pas à nos traditions ».

Xavier Bertrand, candidat à la présidentielle, a participé à la manifestation à Amiens. « Ce sont des ruraux qui veulent tout simplement qu’on ne leur dicte pas leur conduite et qu’on les laisse vivre leurs traditions, leurs passions » a réagi le président de la région des Hauts de France au micro de BFMTV.

À sept mois de l’élection présidentielle, il apparaît clairement que les chasseurs veulent se faire entendre et peser sur le scrutin.

9 000 chasseurs à Redon

Une grande manifestation interrégionale pour la défense des « traditions des campagnes » se déroule ce samedi 18 septembre 2021 à Redon (Ille-et-Vilaine), à l’appel des Fédérations régionales des chasseurs de Bretagne, des Pays de la Loire et des neuf fédérations départementales des chasseurs de ces deux régions.

Redon. Manifestation pour la défense de la ruralité. | MARC OLLIVIER/OUEST-FRANCE

Plus de 9 000 manifestants sont mobilisés alors que d’autres participants sont attendus comme la société de vénerie, les jeunes chasseurs, les fédérations de chasseurs de gibier d’eau, les piégeurs agréés, les interprofessions du bois et de la forêt, des professionnels du cirque, les syndicats agricoles dont la FNSEA, la Coordination rurale et les Jeunes agriculteurs. Dans le cortège, la jeune génération de chasseurs est également mobilisée.

« Les acteurs des territoires ruraux sont violemment et injustement attaqués comme ils ne l’ont jamais été auparavant, indique la fédération nationale des chasseurs de Bretagne. Dégradations et destructions de bâtiments et de matériels, vols d’animaux, insultes, actes de violences physique et morale… »

Plus de 5 000 manifestants en Normandie

Plus de 5 000 chasseurs sont dans les rues de Caen, ce samedi matin| OUEST-FRANCE

Une grogne des chasseurs qui a été également suivie en Normandie et à Caen plus précisément. Rassemblés depuis 11 h dans le centre de la ville les manifestants donnent de la voix.

Pour participer, plusieurs consignes avaient été passées par la Fédération des chasseurs de Normandie à leurs adhérents : le port des gilets orange, « pas d’animaux, pas d’objets interdits, pas de slogan vulgaire. En revanche, des cors de chasse, banderoles, fanions, pancartes. L’objectif est de se faire entendre pas de créer de l’animosité. »

D’autres rassemblements sont prévus samedi à, Orléans (Loiret), Charleville-Mézières (Ardennes), Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence).

12 000 manifestants à Amiens

En Picardie, la mobilisation est très suivie. À Amiens, fief électoral de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, la manifestation rassemble 12 000 chasseurs selon France Bleu Picardie,

Franbuzz sur Facebook

Répondre