Des mineurs en Arctique nourrissent un ourson polaire orphelin et affamé qui devient un gentil toutou pour la famille (vidéo)

Considéré comme l’un des animaux les plus dangereux à l’état sauvage, l’ours polaire est généralement un animal à craindre, qu’il vaut mieux voir de loin.

publicités

Mais il y a des exceptions à toutes les règles. Trouvée seule sur l’île Bolshevik, dans l’archipel de Severnaya Zemlya, une femelle ours polaire s’est liée d’amitié avec une équipe de chercheurs d’or qui s’y trouvait pour un travail contractuel.

Selon le site d’information The Siberian Times, on pense que sa mère est morte et que, affamée et trop jeune pour chasser, elle s’est approchée du camp de base des mineurs, attirée par l’odeur de leur cuisine.

publicités
image:  Andrey Gorban

Les mineurs ont nourri l’ourson et, au fil des mois, il a tissé des liens avec eux au point de se comporter davantage comme un chien domestique que comme un ours polaire.

image:  Andrey Gorban

Les mineurs ont filmé leurs interactions avec l’ourson et certaines de ses adorables pitreries dans le camp. On le voit tenter d’escalader une échelle appuyée contre un module d’abri et faire un câlin à l’un des mineurs, pour leur plus grand plaisir.

publicités

Cependant, cette amitié a pris fin brutalement lorsque le contrat des mineurs a expiré et l’ourse s’est retrouvée livrée à elle-même.

Pendant leur séjour à la base, ils n’avaient aucun moyen de communication pour informer les autres de l’existence de l’ourson orphelin. Toutefois, à leur retour le 4 février, ils ont contacté Andrey Gorban, directeur du parc de la flore et de la faune de Krasnoyarsk, pour l’informer de la présence de l’ourse polaire.

« Les travailleurs n’ont pu nous contacter qu’à la fin de leur contrat, car ils n’avaient aucun moyen de communication à la base », a dit M. Gorban au média. « On nous a dit que les hommes retournaient sur le continent et que l’ourson était resté seul là-bas. »

Une mise à jour sur Facebook de M. Gorban où il a partagé des photos et des images des interactions avec les mineurs, ainsi qu’une déclaration selon laquelle un hélicoptère avait été envoyé pour secourir l’ourson et, surtout, qu’on l’avait retrouvé.

« Voici l’étonnante et joyeuse nouvelle », a-t-il écrit. « Le même ours en peluche est allé dans une autre base, à 40 kilomètres de là. Maigre, sale, mais vivant ! »

Ayant été nourrie par l’homme, la jeune femelle ne pouvait cependant pas être relâchée dans la nature, car elle aurait été incapable de chasser et de survivre par elle-même. Elle a été emmenée au zoo de Moscou pour y être mise en quarantaine jusqu’à ce qu’il soit décidé où sera son foyer permanent.

M. Gorban a remercié tous ceux qui ont agi « et ne se sont pas contentés de parler » pour sauver la vie de l’animal, même s’ils ont enfreint quelques règles interdisant de nourrir les animaux sauvages.

VIA: The Epoch Times

Franbuzz sur Facebook

Répondre