Deux fillettes, âgées de 5 et 7 ans, se piquent avec une seringue dans un parc à Montpellier

Deux petites filles qui se promenaient avec leur grand-père, ce dimanche, dans un parc de Montpellier, se sont piquées avec une seringue qu’elles ont trouvée là, abandonnée par un toxicomane.

publicités

Deux filles, âgées de 5 et 7 ans, se sont piquées avec une seringue qu’elles ont trouvée alors qu’elles jouaient dans le parc de la Guirlande à Montpellier (Hérault), ce dimanche 11 avril. Elles ont été transférées au CHU de Montpellier, rapporte Midi Libre.

Selon Élodie Brun-Mandon, conseillère municipale en charge de la lutte contre les addictions, interrogée par le quotidien, les deux fillettes ne vont pas recevoir de traitements antirétroviraux car «il n’y a pas de risque de contamination par le Sida car ce virus tient très peu à l’air libre». Des contrôles médicaux doivent toutefois être réalisés pour les hépatites.

publicités

Après cet accident, la municipalité a ordonné la fermeture du parc jusqu’à ce lundi matin pour procéder à son nettoyage.

« Les nouvelles sont rassurantes »

Le Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Michaël Delafosse (PS), a précisé de son côté lundi matin que les fillettes étaient « sous surveillance » et qu’« a priori, les nouvelles sont rassurantes », rapporte de son côté 20 minutes .

publicités

« La question des addictions dans notre ville est un vrai problème, nous devons agir », a déclaré l’élu, qui a indiqué avoir réuni « un tour de table » pour « pouvoir accompagner la prise en charge des personnes toxicomanes », afin d’éviter « que les espaces publics ne se retrouvent vulnérables en raison du dépôt de seringues ».

En janvier dernier, la conseillère Élodie Brun-Mandon avait notamment préconisé sur France Bleu Hérault, l’installation d’« échangeurs récupérateurs, dans lesquels [les toxicomanes] peuvent mettre leurs seringues usagées et en récupérer une autre ».

Ce n’est pas la première fois que des enfants se piquent avec une seringue selon France Bleu et 20 minutes, qui rapportent qu’en 2018, un garçon s’était blessé en marchant sur une seringue dans le même parc et qu’en janvier dernier, une petite fille s’était aussi piquée de cette façon dans une aire de jeux du centre-ville de Montpellier.

Franbuzz sur Facebook

Répondre