Deux veaux retrouvés morts, mutilés et amputés de certains membres en Saône-et-Loire

Après les nombreuses attaques sur des équidés cet été, le phénomène prend de l’ampleur et touche à présent les éleveurs bovins. Dans l’Autunois-Morvan, des veaux ont été tués et mutilés jeudi 15 octobre.

publicités

Deux veaux ont été retrouvés morts et mutilés en Saône-et-Loire, dont l’un avait la langue coupée et les yeux arrachés, a appris l’AFP vendredi 16 octobre auprès de la gendarmerie.

Un premier veau a été retrouvé mort jeudi, la langue et la queue coupées, à Saint-Léger-sous-Beuvray, en Saône-et-Loire. Le même jour, un autre veau a été découvert mort à Saint Eugène, la langue coupée et les yeux enlevés, ont annoncé les gendarmes.

publicités

L’éleveur, quant à lui, évoque un coup de pistolet d’abattoir. Pour lui, ce geste  » ne s’explique pas. Ce sont des assassins, des malades. Je ne suis même pas enervé.  » explique-t-il, abattu.

Pour les gendarmes, le lien entre les attaques sur les équidés et celles sur les bovins ne fait plus guère de doute. Pour l’heure, et toujours selon la gendarmerie de Saône-et-Loire  » énormément d’hypothèses  » sont sur la table. Depuis le printemps dernier, plus de 150 enquêtes ont été ouvertes en France suite à ces mutilations d’équidés, parfois mortelles, survenues dans une vingtaine de départements.

publicités
avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre