Dîners clandestins dans des restaurants de luxe à Paris: l’organisateur Pierre-Jean Chalençon change de version

Au cœur de la polémique sur les dîners clandestins, Pierre-Jean Chalençon, qui a prétendu anonyment dans un reportage M6 avoir dîné avec des ministres dans un restaurant clandestin, est revenu sur ses propos.

publicités

Après la diffusion du reportage de M6 montrant des soirées clandestines à Paris et réservées à une clientèle fortunée, Pierre-Jean Chalençon attire toutes les attentions. Dans les vidéos en caméra cachée diffusées par la chaîne, de nombreux internautes disent avoir reconnu les dorures du Palais Vivienne, un hôtel particulier du XVIIIe siècle situé dans le deuxième arrondissement de Paris dont il est propriétaire.

« Pierre-Jean Chalençon, grand collectionneur des objets de Napoléon, a toujours apprécié faire de l’humour (…). C’est ainsi que quand celui-ci précise qu’il dîne avec des ministres dans des restaurants clandestins, il manie avec brio le sens de l’absurde… », a déclaré dimanche 4 avril son avocat Me Jean-Luc Chetboun, dans un communiqué.

publicités

Le procureur de Paris Rémy Heitz a ouvert dimanche une enquête pénale après un reportage de M6 sur ces dîners haut de gamme – interdits en période de pandémie – durant lequel une source anonyme assurait à la chaîne que des ministres participaient à ce genre de repas.

« Il faut qu’ils soient pénalisés »

Une petite phrase, qui a immédiatement provoqué un tollé. Plusieurs ministres ont réagi à la suite de ce reportage. Marlène Schiappa notamment, interrogée à ce sujet a affirmé ne pas y avoir pris part de son côté et estimé que « si des ministres ou des députés » ont participé à des dîners clandestins, « il faut qu’ils soient pénalisés comme n’importe quel citoyen ».

publicités

Les personnes prenant part à des dîners clandestins risquent pour leur part deux fois 135 euros d’amende : une pour non-port du masque, et une pour non-respect du couvre-feu. Les organisateurs eux, encourent un an de prison et 15 000 € d’amende pour mise en danger de la vie d’autrui.

« Vivienne’s club »

Dans un entretien diffusé début février sur Youtube, M. Chalençon déclarait son intention de créer un « club des gastronomes »le « Vivienne’s club », avec son « ami Christophe Leroy », où il recevrait « deux fois par mois pour déjeuner ou dîner ».

Le Palais Vivienne, qu’il possède, propose « 560m² de salles de réception », d’après lui. « On peut se permettre de recevoir 6-8-10 personnes dans différents salons », a-t-il ajouté.

Gabriel Attal étonné

Plusieurs membres du gouvernement ont exclu dimanche que l’un d’entre eux ait pu participer à un tel dîner. « Je n'(y) crois pas une seule seconde », a indiqué Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, sur LCI.

Dans l’entretien diffusé fin février, Chalençon évoquait ses « amis au gouvernement », et notamment M. Attal en assurant : il « doit venir dîner prochainement ».

Franbuzz sur Facebook

Répondre