Dix ans après sa retraite, l’ex-rappeuse Diam’s fait son retour au festival de Cannes !

Dix ans après avoir annoncé sa retraite de chanteuse, Diam’s, alias Mélanie Georgiades, va faire son retour sur scène ! Non pas en musique mais au cinéma et pas n’importe où puisque c’est au festival de Cannes qu’elle pourrait faire une apparition.

publicités

Elle se faisait très discrète depuis l’annonce de la fin de sa carrière en 2012. Dix ans plus tard, la rappeuse Diam’s fait un retour inattendu avec un documentaire, « Salam », qui sera présenté en avant-première au Festival de Cannes.

Dans ce documentaire, Mélanie Georgiades, alias Diam’s, « se raconte à coeur ouvert », indique un communiqué publié ce vendredi 29 avril par la plateforme BrutX. « Pour la première fois face caméra elle se confie, sur la gloire, la psychiatrie, la quête de sens et sa conversion à l’islam », est-il précisé.

publicités

« BrutX est fier de vous annoncer la projection en avant-première mondiale et en séance spéciale au Festival de Cannes du film documentaire Salam, écrit et réalisé par Mélanie Diam’s, Houda Benyamina et Anne Cissé », a écrit la plateforme qui a coproduit le documentaire.

La santé mentale chez les artistes

Diam’s a commencé sa carrière dans les années 1990, avec un premier album sorti juste avant ses 20 ans, en 1999. S’en sont suivis de nombreux tubes comme La Boulette, Jeune Demoiselle ou Confessions nocturnes en duo avec Vitaa.

Après une profonde dépression en 2007, Diam’s a été hospitalisée et a été diagnostiquée bipolaire. L’année suivante, elle s’est convertie à l’islam. Après l’annonce de la fin de sa carrière de chanteuse, elle avait annoncer partir vivre en Arabie Saoudite. Ce sont donc sur tous ces thèmes que devrait s’exprimer l’artiste.

« Salam montre ainsi les difficultés d’exister dans le regard des autres, du public, et aborde la problématique de la santé mentale chez une grande artiste française et le choix délicat de changer de vie », indique également le communiqué.

Une dernière apparition à la télé il y a sept ans

Plus tôt ce vendredi, l’émission Boomerang de France Inter, animée par Augustin Trapenard, laissait entendre qu’une surprise était attendue pour la 75e édition du festival. « On murmure que de nouveaux films pourraient être ajoutés à la sélection officielle de Cannes 2022, avec, peut-être, un documentaire inédit signé par la reine de toutes les reines, le diamant de tous les diamants, la rappeuse Diam’s en personne », apprenait-on déjà.

Sa dernière apparition dans un média français date de 2015. A l’époque, elle avait accepté de répondre aux questions du journaliste Thierry Demaizière de Sept à huit sur TF1 à l’occasion de la sortie de son livre Moi, Mélanie, française et musulmane. « J’étais vulgaire, il ne faut pas l’oublier, j’ai dit des choses qu’aujourd’hui, non… Je ne suis plus cette femme-là. Je ne suis plus en colère. Ce n’est plus la guerre dans ma tête », avait-elle notamment confié à propos de son changement de vie.

Pour l’heure, il ne s’agit que d’un nom. Aucune venue de la rappeuse n’a été confirmée par l’organisation. Si Diam’s était bel et bien attendue sur le tapis rouge du festival de Cannes cette année, ce serait la première fois depuis dix ans qu’elle se montrerait dans un événement public.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre