« Elle me fait chier » : Emmanuel Macron tacle une célèbre actrice française

Dans les coulisses de l’Élysée, Emmanuel Macron n’a pas sa langue dans sa poche. Son franc-parler n’épargne personne, pas même les plus grandes actrices du cinéma français. Notamment, la star de La Môme, taclée par le président de la République révèle L’Obs, ce jeudi 14 octobre 2021 : « Elle me fait chier »

publicités

Les relations entre Emmanuel Macron et Marion Cotillard ont toujours été très tendues, rappelle L’Obs. La femme de Guillaume Canet a toujours défendu haut et fort les causes environnementales et sociétales, n’hésitant pas à pointer du doigt “l’inaction” du président Macron.

En 2018, dans une interview pour le Parisien, la femme avait déclaré: «Ma foi en la politique a été vraiment mise à mal. C’est faire des promesses pour avoir une belle image et derrière ne pas les tenir du tout. Je trouve cela insupportable».

publicités

Emmanuel Macron très cash au sujet de Marion Cotillard

Des propos et une attitude qui agacent le président de la République. «Elle me fait chier, Cotillard», aurait déclaré Emmanuel Macron au sujet de l’actrice, et l’épouse de Guillaume Canet, rapporte L’Obs. Il aurait lancé ces propos face à Jean-Marc Dumontet, producteur de spectacles et proche d’Emmanuel Macron.

C’est ainsi que l’hebdomadaire se fait l’écho de quelques anecdotes accablantes glanées à travers le livre. Parmi les exemples, de ces fois où Emmanuel Macron s’est montré clivant dans ses propos, il y a ce conseil des ministres qu’Agnès Buzin n’oubliera pas de sitôt.

publicités

Rapportée par François de Rugy, alors ministre de l’Écologie, la phrase «le déremboursement de l’homéopathie, c’est vraiment une connerie», a laissé l’ancienne ministre de la Santé sans voix. Quelques jours avant, Agnès Buzyn se faisait le porte-étendard de la mesure. «Est-ce que ça veut dire que tout est annulé ?» lui aurait-elle alors demandé. « Non juste une réflexion personnelle du président, il faut s’y habituer», peut-on lire.

Ce pique envoyé à Agnès Buzyn lors d’un Conseil

Mais Marion Cotillard n’est pas la seule à faire les frais des réflexions personnelles du président : «Un jour Macron a dit à la table du Conseil des ministres : le déremboursement de l’homéopathie, c’est vraiment une connerie (…)», confie François de Rugy, alors ministre de la Transition Écologique. 

«Et là, il y a Agnès Buzyn qui se décompose. Elle me dit peu de temps après ‘Je ne sais pas quoi en penser. Est-ce que ça veut dire que tout est abandonné ?», l’interrogeait l’ancienne ministre de la Santé, qui a imposé le non-remboursement de l’homéopathie.

Selon ses plus proches alliés, Emmanuel Macron n’est «prisonnier que de lui-même», révèle Jacques Attali : «Il a trop attendu, il le sait, multiplié les erreurs de jugement, depuis trois ans. Lui n’est jamais meilleur que dans le mouvement, quitte à froisser, à envoyer paître», lit-on dans les bonnes feuilles. Mais il faut s’y habituer.

Franbuzz sur Facebook

Répondre