Emmanuel Macron : Il n’annoncera pas sa candidature à la présidentielle cette semaine

Emmanuel Macron n’est toujours pas officiellement candidat à l’élection présidentielle. Il aurait pris la décision de ne pas se déclarer candidat avant la fin du mois. Pourquoi ce choix?

publicités

Emmanuel Macron n’a toujours pas indiqué s’il souhaite se présenter aux élections présidentielles de 2022, pour tenter d’assurer un second mandat. L’annonce de cette candidature n’est pas pour tout de suite : en raison du conflit entre la Russie et l’Ukraine, la déclaration du candidat Macron est repoussée, indique France Info.

Emmanuel Macron prêt à décaler l’annonce de sa candidature ?

Nous sommes à moins de deux mois du premier tour de la présidentielle. Les sondages ne cessent d’évoluer et Eric Zemmour pourrait même se hisser au second tour. Emmanuel Macron reste en tête des intentions de vote et pourrait donc facilement officialiser sa candidature. Pourtant, ce ne serait pas encore pour cette semaine.

publicités

Emmanuel Macron ne devrait pas se déclarer candidat avant la fin du mois, selon les informations de FranceInfo. Si sa candidature officielle devait intervenir cette semaine avant l’ouverture du Salon de l’agriculture, les tensions entre la Russie et l’Ukraine aurait poussé le président à décaler cette annonce.

D’autres priorités

En effet, il a multiplié les entretiens autour de ce sujet tout le week-end. Dimanche, le chef de l’Etat a contacté Vladimir Poutine et le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Sa priorité : arriver à un cessez-le-feu. Une annonce de candidature la semaine du 28 février serait donc privilégiée.

publicités

De toute façon, ce sera la dernière semaine possible pour se lancer. Les candidats ont jusqu’au 4 mars pour déposer leurs 500 parrainages. Emmanuel Macron a déjà obtenu les signatures nécessaires. Avec cette officialisation de dernière minute, il souhaiterait montrer qu’il « préside jusqu’au dernier quart d’heure » . Il a rappelé que son agenda « détermine tout » et que « les défis actuels sont immenses » .

Cette stratégie est-elle la bonne ? D’après un sondage Ifop, le bilan du quinquennat d’Emmanuel Macron est très mitigé. Si côté européen, les Français sont plutôt favorables aux différents choix du président durant son mandat, les chiffres s’effondrent sur sa gestion du pouvoir d’achat. Seuls 22% des Français le créditent d’une réussite sur ce sujet. Pour la gestion de la crise Covid, c’est un 50/50.

Une déclaration possible juste avant le 4 mars

«Il aurait pu y aller, mais là, il ne peut pas enfiler le costume de candidat sereinement alors qu’il y a la menace d’une guerre aux portes de l’Europe», analyse un conseiller de l’entourage du président. Conséquence : «Il va jouer la montre jusqu’au bout», explique un cadre de la macronie, qui poursuit : «Sa candidature, ce devrait être la semaine prochaine, et au dernier moment».

Gabriel Attal ajoutait, sur BFMTV le 18 février, que « la date limite pour se porter candidat est le 4 mars. Certains candidats ont pris de l’avance sur cette date. (…). Nous, on a la belle responsabilité de protéger les Français. Et nous, notre souhait, c’est de pouvoir prendre jusqu’au bout toutes les mesures nécessaires. Et donc oui, ça veut dire que le président de la République n’a pas présenté sa candidature aussi tôt que d’autres candidats (…). Tout viendra le moment venu. »

Autrement dit, ce devrait être quelques jours avant le vendredi 4 mars, la date limite à laquelle seront annoncés par le Conseil constitutionnel les noms des candidats ayant reçus les fameux 500 parrainages. Ce sera surtout le début de la campagne officielle. Il restera alors pour le candidat Macron 37 jours pour convaincre avant le premier tour.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre