Emmanuel Macron va sucrer l’allocation chômage à ceux qui ne recherchent pas activement du travail ! Qu’en pensez-vous ?

Ce mardi 9 novembre, Emmanuel Macron s’est adressé aux Français dans le JT de 20 h sur TF1. Hormis les annonces concernant la crise sanitaire, il a également fait le point sur la réforme de l’assurance chômage.

publicités

Les chômeurs sont surveillés de près. «Les demandeurs d’emploi qui ne démontreront pas une recherche active d’emploi et l’acceptation d’une offre raisonnable d’embauche verront leurs allocations suspendues», a déclaré Emmanuel Macron au cours de son allocution.

Ceux qui ne démontreront pas rechercher activement du travail, n’auront plus d’allocation

C’est, selon le Président de la République, une situation « qui heurte le bon sens ». En effet, actuellement en France trois millions de personnes sont au chômage. Mais il s’avère également que de nombreux secteurs peinent à recruter…

publicités

Lors de son Allocution ce mardi soir, Emmanuel Macron s’est exprimé sur ce qu’il estime comme étant un véritable paradoxe en matière d’emploi. Il souhaite donc désormais être clair « les demandeurs d’emploi qui ne démontreront pas être activement en recherche d’emploi, verront leurs allocations immédiatement suspendues ».

Une nouvelle étape s’engage

Malgré cette allocution très claire, un flou subsiste sur les conditions exactes de suspension du versement des allocations. En effet, il faut savoir qu’à ce jour, un demandeur d’emploi voit ses allocations suspendues après une période minimale de deux mois s’il n’accepte pas deux offres d’emploi.

publicités

Le Chef de l’État a également profité de l’occasion pour rappeler le principe de la réforme actuelle de l’assurance chômage. Dès le 1er décembre, une toute nouvelle étape va s’engager. Il sera désormais nécessaire de travailler au moins six mois, au lieu de quatre, pendant les deux dernières années… Afin de pouvoir être indemnisé.

Viser le plein emploi

Actuellement, le refus «à deux reprises d’une offre raisonnable d’emploi» est sanctionnée par une radiation d’un mois de Pôle Emploi. En cas de nouveau manquement, la radiation est portée à deux mois consécutifs et double à partir du 3ème manquement.

«Nous ne devons pas viser 7% de chômage, mais bien le plein emploi», a déclaré le président. Il a aussi rappelé les nouvelles règles d’indemnisation avec la réforme de l’assurance chômage.

Emmanuel Macron confime que le 1er décembre prochain, la dégressivité des allocations et l’allongement de la durée d’affiliation entreront en vigueur. Il faudra avoir travaillé 6 mois au cours des deux dernières années contre 4 mois dans les deux dernières années. La dégressivité de l’allocation sera effective après 6 mois contre 8 mois aujourd’hui, pour les salaires au-dessus de 4500 euros par mois.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre