En Sarthe, elle découvre une couleuvre d’1,5 m dans son garage

Mardi 10 mai, en soirée, une habitante de Saint-Aignan (Sarthe) s’est retrouvée face à une couleuvre d’au moins 1,5 m de long, lovée sur une étagère de son garage. Grosse frayeur.

publicités

Le Maine Libre – Des rencontres laissent des souvenirs plus vifs que d’autres. Ce mardi 10 mai 2022, vers 20 heures, Katelyne, une habitante de Saint-Aignan, est tombée nez à nez avec une couleuvre d’un fort beau gabarit dans son garage. Elle a eu la peur de sa vie. « J’étais avec Ambre, ma fille de 2 ans-et-demi. Je venais mettre du linge dans le sèche-linge et j’ai entendu un bruit au niveau d’une étagère sur laquelle se trouvait de la quincaillerie »​, raconte-t-elle. « J’ai tourné la tête pour regarder d’où ça venait et là, grosse frayeur. J’ai vu face à moi, à hauteur de visage, à environ 1,70 mètre, un énorme serpent. »

Affolée, la jeune femme explique avoir lâché le linge qu’elle tenait. « J’ai crié, et je suis partie »​, dit-elle. « J’ai appelé mon conjoint François. Nous avons téléphoné aux pompiers puis il est resté à la surveiller. Il a réussi à la prendre en photo. »

publicités

« Certainement venue pondre chez nous »

Rapidement, les pompiers de Marolles-les-Braults arrivent sur place. Parmi eux, un ancien militaire ayant effectué des missions en Afrique, et connaisseurs des animaux en général et des serpents notamment, est là. Ce qui tombe plutôt bien. La couleuvre est capturée.

« Ils l’ont posée au sol pour la mesurer : elle faisait entre 1,50 et 1,60 mètre »​, précise Katelyne. « Ils ont ensuite retourné tout le garage parce qu’elle attendait des petits. Elle était d’ailleurs certainement venue pondre chez nous mais aucun œuf n’a été trouvé. Je pense qu’elle est venue se mettre au frais. Il faisait très chaud ce mardi. »

publicités
La couleuvre se trouvait sur une étagère au milieu d’objets de quincaillerie. | COLLECTION PRIVÉE

« Je n’en ai pas dormi de la nuit »

« Je crois que plus jamais je ne retournerai dans mon garage »​, confie Katelyne. « Nous habitons en campagne, près d’un champ en friche. J’ai peur de tomber sur d’autres serpents. Je n’en ai pas dormi de la nuit. Elle était vraiment impressionnante. Tellement que j’ai pensé qu’il s’agissait d’un serpent qui s’était échappé de chez un particulier. Elle était assez agressive. J’ai demandé aux pompiers si une couleuvre pouvait être dangereuse pour des enfants en bas âge. Ils m’ont dit qu’a priori non, sauf si elle venait pondre. Ils m’ont également expliqué qu’une autre espèce, la couleuvre de Montpellier pouvait se montrer plus agressive. Là, il s’agissait d’une couleuvre commune. »

Dans la foulée de leur intervention, les pompiers de Marolles ont relâché la couleuvre.

« Ils l’ont emmenée 500 mètres plus loin. C’est une espèce protégée »​, note Katelyne. « Mais je vous avoue que j’ai peur qu’elle revienne. »

Source: Nicolas FERNAND. Le Maine Libre

Franbuzz sur Facebook

Répondre