Environ 300 jeunes rassemblés sur les quais de Saône sans masque, deux personnes placées en garde à vue

Environ 300 personnes s’étaient réunis mardi soir sur les quais de Saône sans respect des mesures sanitaires. La préfecture a d’ores et déjà annoncé qu’elle traquerait les organisateurs de ce rassemblement clandestin.

publicités

Malgré le couvre-feu à 19 heures, plusieurs centaines de jeunes s’étaient réunis, ce mardi soir, sur les quais de Saône à Lyon (Rhône). Les forces de l’ordre n’étaient d’abord pas présentes sur place. Vingt minutes après le début du couvre-feu, certains fêtards ont commencé à quitter les lieux. D’autres ont pris la peine de jeter les déchets laissés au sol.

Depuis quelques semaines déjà, ces rassemblements sur les quais et les berges étaient devenus monnaie courante, mais ce mardi, une étape avait été franchie. En effet, outre le fait qu’ils étaient très nombreux, ces jeunes ne portaient pas de masque, rapporte Lyonmag.com.

publicités

La Préfecture du Rhône s’est indignée

Sur Twitter, la Préfecture du Rhône s’est indignée d’un tel attroupement, en pleine crise sanitaire. « Rassemblement irresponsable et inacceptable sur les quais. Compte-tenu de la proximité de la Saône et du danger qu’aurait créé une intervention, le préfet a demandé aux forces de l’ordre de ne pas intervenir », a écrit la préfecture.

Si la police n’était effectivement pas présente juste après le couvre-feu, elle est intervenue vers 20 h 30, alors que la fête se terminait. En effet, la plupart des jeunes avaient déjà quitté les quais. La Préfecture a précisé que l’intervention des forces de l’ordre était destinée à « éviter de graves incidents », indique encore Lyonmag.com.

publicités

Pascal Mailhos, le préfet du Rhône, a déclaré qu’au titre de l’article 40 du Code de procédure pénale, il avait saisi le procureur de la République de Lyon. Et pour retrouver les organisateurs de cette fête, les services de l’État exploiteront les images des caméras de vidéosurveillance.

Une enquête ouverte

Deux personnes, suspectées d’être les organisateurs de la fête sur les quais de Saône mardi en fin de journée, ont été placées en garde à vue ce vendredi, a appris BFMTV de sources policières.

« Deux frères de 26 et 22 ans sont actuellement entendus par la police pour mise en danger de la vie d’autrui et non respect des mesures édictées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire », a indiqué à l’AFP le procureur de la République Nicolas Jacquet, en précisant que les investigations se poursuivaient pour identifier d’éventuels autres organisateurs.

Au lendemain de cette fête, le parquet a ouvert une enquête pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « non-respect des mesures sanitaires ». Elle a été confiée à la Direction départementale de la Sécurité publique du Rhône.

Franbuzz sur Facebook

Répondre