Euro 2021: Les Bleus mettront un genou à terre avant France-Allemagne, un geste contre le racisme et ça ne plaît pas à certains politiques

Depuis le début de l’Euro, plusieurs sélections ont décidé de poser un genou à terre avant le coup d’envoi en signe de protestation contre les discriminations, dans la lignée du mouvement «Black Lives Matter». Ce devrait être le cas de l’équipe de France mardi soir contre les Allemands.

publicités

Avec un match très attendu ce mardi soir, les Bleus projettent de réitérer leur soutien au mouvement Black Lives Matter en mettant un genou à terre avant le coup d’envoi contre l’Allemagne. Plusieurs responsables politiques, dont le RN Thierry Mariani, ont critiqué mardi ce geste. Dans certains stades, le public a sifflé le mouvement et certaines équipes sont restées debout.

Les Bleus vont reprendre le geste de Colin Kaepernick, l’ancien joueur de NFL, pour dénoncer le racisme et les discriminations. Cette posture symbolique est importée du mouvement Black Lives Matters, né aux États-Unis après le décès de George Floyd. « Apparemment, c’est prévu », a annoncé le capitaine des Bleus, Hugo Lloris, lors d’une conférence de presse ce lundi.

publicités

La France n’est pas le seul pays à avoir posé genou à terre depuis le début de l’Euro, c’est aussi le cas de l’Angleterre, de la Belgique, du pays de Galles ou de la Suisse. Mais des nations sont aussi nombreuses à ne pas marquer ce soutien, telles que la Croatie, la Russie ou encore la Hongrie, estimant entre autres que l’action est politisée.

image: AFP

Des sifflets dans plusieurs stades

Lors de la rencontre Belgique – Russie, les onze joueurs belges, ainsi que l’arbitre de la rencontre, l’Espagnol Antonio Mateu Lahoz, ont mis leur genou à terre, sous les sifflets du public de Saint-Pétersbourg. Les joueurs russes sont restés debout de l’autre côté du rond central.

publicités

Des sifflets, mais aussi des applaudissements, sont également sortis des tribunes de Wembley lors du match Angleterre-Croatie.  « Si vous ne comprenez pas ce que signifient le genou à terre et la cause qu’il y a derrière, c’est vraiment très décevant » , a fustigé l’attaquant anglais Raheem Sterling à la radio talkSPORT.

image: Anatoly Maltsev POOL/AFP

La Fédération croate avait indiqué de son côté qu’elle « n’imposera pas le genou à terre comme une obligation pour les joueurs croates, car ce geste n’a aucun lien symbolique avec la lutte contre le racisme et la discrimination dans le contexte de la culture et de la tradition croates ».

Les politiques français réagissent

Les réactions des politiques se font nombreuses également en France. La ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineau, a réagi mardi sur France Info à ce sujet très commenté depuis le début de la compétition. « C’est un engagement personnel qu’ils souhaitent montrer. Et on a besoin que les sportifs prennent position. Les joueurs sont de véritables médias et les messages passent par eux aussi. »

Sur les ondes d’Europe 1, Thierry Mariani, candidat du Rassemblement national pour les régionales en en Provence-Alpes-Côte d’Azur, a expliqué « regretter » ce mouvement. « Petit à petit, ces gestes symboliques sont aussi des messages politiques » a estimé le politique qui insiste sur le fait que la « neutralité du sport » n’est pas respectée.

La ministre des Sports Roxana Maracineanu a souligné sur franceinfo que le gouvernement venait «d’inscrire dans la loi pour les principes de la République l’engagement du mouvement sportif aux côtés de l’Etat pour lutter contre ce fléau» du racisme, et qu’il y avait «besoin du mouvement sportif et de son engagement» dans ce dossier.

«Quelle honte ! Black Lives Matter est un machin sponsorisé pour faire monter les tensions, casser les peuples, les diviser, les entretenir dans le ressentiment, les affaiblir !», a critiqué sur Twitter l’ancien numéro 2 du RN Florian Philippot.

«Je demande à l’équipe de France de dire très clairement qu’il ne peut en aucun cas être interprété comme un geste à l’égard de l’action magnifique que les forces de sécurité intérieure réalisent en France», a réclamé sur Cnews le maire LN de Nice Christian Estrosi, tout en souhaitant ne pas rentrer «dans un débat polémique et politicien».

«Ce genre de symbole, ça fait de mal à personne, mais c’est pas ce qui fait avancer les choses», a estimé pour sa part le numéro 3 de LR Aurélien Pradié sur Sud Radio.

La France avait déjà fait ce geste, associé au mouvement Black live matters, contre le Pays de Galles en match de préparation.

Les joueurs de l’équipe de Belgique ont mis un genou à terre, sous les sifflets du public de Saint-Pétersbourg, samedi avant le match de l’Euro contre la Russie, tandis que les Russes sont restés debout.

Avant eux, les joueurs de Premier League notamment ont pris l’habitude de mettre un genou à terre avant les rencontres depuis que George Floyd, un homme noir, a été tué par un policier blanc aux États-Unis l’année dernière.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre