Flashé à 122 km/h dans l’Aveyron, un homme de 74 ans repasse à 134 km/h dans le sens inverse

Deux verbalisations pour excès de vitesse en 30 minutes. C’est ce qu’a connu le 4 février un septuagénaire dans l’Aveyron. Après la seconde infraction, son véhicule a été saisi.

publicités

Il n’est pas près de pouvoir reprendre le volant. Un homme de 74 ans a récemment commis deux importants excès de vitesse en l’espace de quelques minutes seulement, sur une route départementale de l’Aveyron (Occitanie).

42 km/h au-dessus de la limite autorisée

Dans un message publié ce dimanche 7 février sur les réseaux sociaux, les gendarmes aveyronnais sont revenus sur un cas survenu quelques jours plus tôt, jeudi 4 février.

publicités

Les gendarmes du peloton motorisé de Millau ont arrêté une Mercedes GLD fonçant à 122 km/h, au lieu des 80 km/h autorisés, lors d’un contrôle vitesse sur la D29 à Verrières. Le conducteur a été verbalisé sous forme d’ordonnance pénale. Son permis de conduire lui a été retiré.

Le chauffeur, un homme de 74 ans, écope des sanctions prévues pour un excès de vitesse de plus de 40 km/h : une amende de 135 euros, un retrait de 4 points sur permis de conduire et une suspension immédiate de 3 ans du permis de conduire. «Mais l’histoire, jusqu’ici tristement banale, n’en reste pas là», écrivent les gendarmes sur Facebook.

publicités

Un récidiviste

Malgré cette suspension, l’automobiliste a tout de même décidé de reprendre immédiatement le volant. Dans le sens inverse, il a à nouveau été contrôlé par une brigade motorisée de la gendarmerie nationale, cette fois à 133km/h au lieu des 80 km/h toujours en vigueur. Face à cette récidive des plus express, son véhicule a été immobilisé et une nouvelle verbalisation a été dressée.

Cette fois, outre la nouvelle amende de 1.500 euros, le retrait de 6 points et la suspension du permis, l’individu s’est aussi vu confisquer sa Mercedes. «L’histoire ne dit pas par quel moyen il se rendra au tribunal de Rodez pour s’expliquer devant le procureur…», ont conclu avec malice les gendarmes, rappelant les dangers de la vitesse.

Il sera prochainement convoqué par le procureur de la République de Rodez.