Gibraltar a-t-il « annulé les fêtes de Noël alors que 99% de sa population est vaccinée » ?

Des internautes assurent depuis mardi que le territoire de Gibraltar annulera les festivités liées à Noël malgré une population totalement immunisée contre le Covid-19. C’est trompeur.

publicités

Les résidents de Gibraltar privés de fêtes de Noël pour cause de coronavirus ? C’est ce que l’on peut lire dans un message relayé sur Facebook et sur Twitter. Ce message indique que « Gibraltar, déclaré récemment « pays le plus vacciné du monde » avec un taux de vaccination de près de 100 %, annule toutes les festivités prévues pour la fin de l’année en raison de l’augmentation des cas Covid. »

LCI : L’argument est brandi par tous les opposants à la vaccination : même l’immunité collective ne fera pas revenir « la vie d’avant ». Sur les réseaux sociaux, Florian Philippot s’est ainsi étonné ce mardi 16 novembre que ce petit territoire britannique, largement vacciné contre le Covid-19, soit aujourd’hui « le deuxième pays [Gibraltar est en réalité rattaché au Royaume-Uni] le plus touché d’Europe ».

publicités

Une situation telle que les autorités « viennent d’annuler les festivités de Noël », selon l’alerte du souverainiste. Un message qu’on retrouve également sur le site du média Russia Today, qui évoque une « mesure radicale ». Depuis, certains internautes anti-vaccin reprennent en chœur cette affirmation. Mais qu’en est-il réellement ?

Capture d’écran Twitter

Hausse des cas chez les jeunes non-vaccinés

Certes, Gibraltar est l’un des territoires les plus vaccinés au monde. Et c’est vrai aussi qu’il connaît une flambée de nouveaux cas liés au Covid-19. Mais ces deux éléments sont à relativiser. Tout d’abord, il est faux d’estimer que « 99% de la population » est immunisée, pour reprendre le titre du média russe. D’une part, car la vaccination ne concerne pas les enfants de moins de 12 ans et que la campagne chez les plus jeunes vient de débuter. Les 20% d’habitants de moins de 14 ans ne sont donc pas vaccinés. Par ailleurs, Gibraltar n’a pas protégé que ses habitants, mais aussi les 15.000 travailleurs frontaliers qui viennent régulièrement de l’Espagne voisine. En prenant en compte la totalité de la population, le taux de vaccination est donc plutôt compris entre 70 et 80%.Raison d’ailleurs pour laquelle la hausse des cas concerne majoritairement des personnes non-vaccinées. Ainsi, sur les 83 nouveaux cas recensés ces dernières 24 heures par les autorités, 26 étaient immunisés et 56 non-vaccinés. Trois quarts de ces derniers étaient des jeunes de moins de 15 ans. À noter que cette hausse des cas reflète aussi « le taux élevé de tests de dépistage des résidents de Gibraltar », comme le relève le gouvernement dans un communiqué publié le 12 novembre.

publicités

Par ailleurs, il est important de souligner que cette hausse des contaminations ne s’accompagne pas d’une augmentation des hospitalisations. Il n’y a actuellement qu’une seule personne hospitalisée en soins Covid-19 et une en soins critiques, d’après les dernières données. Il s’agit donc majoritairement de cas enregistrés chez des jeunes personnes non vaccinées, et qui ne s’accompagnent pas d’une hausse des hospitalisations.

Alors pourquoi avoir « annulé les festivités » ? En fait, l’ancien eurodéputé devenu militant anti-vaccin a largement déformé la réalité. Dans une communication du 12 novembre, le gouvernement a bien évoqué les fêtes de Noël. Mais cela concerne les seuls événements organisés par le gouvernement pour ses employés. Ainsi, afin de donner l’exemple du comportement à suivre face à la reprise de la circulation du virus, les autorités ont fait savoir leur « intention » d’annuler un certain nombre d’événements prévus pour ses propres fonctionnaires.

Le reste des citoyens sont « appelés à exercer leur propre jugement en tenant compte des conseils donnés ». Une recommandation répétée ce vendredi. La directrice de la Santé publique, Helen Carter, a invité les habitants à « tenir compte des conseils fournis » lors de l’organisation d’événements privés. L’ensemble des festivités de Noël est donc loin d’être annulé.

Source : LCI

Franbuzz sur Facebook

Répondre