Grâce à un chien : Un septuagénaire atteint d’Alzheimer retrouvé vivant après 3 jours de recherches près de Bayeux

Un homme âgé de 77 ans avait disparu depuis vendredi dernier dans le secteur nord-est de Bayeux. D’importants moyens de recherche ont été mobilisés durant tout le weekend. Une battue organisée ce lundi et le témoignage d’un riverain ont permis de le retrouver.

publicités

Le septuagénaire atteint de la maladie d’Alzheimer disparu depuis vendredi près de Bayeux a été retrouvé grâce à un chien. Paddle, un Saint-Hubert, a mené la brigade cynophile de la gendarmerie d’Evrecy sur la bonne piste. Le septuagénaire a été hospitalisé, ses jours ne sont pas en danger.

D’importants moyens déployés…

Durant tout le weekend, des recherches actives avaient été engagées pour retrouver l’homme, âgé de 77 ans, qui avait disparu le vendredi 16 juillet dans l’après-midi, après avoir « échappé à la surveillance de son épouse », rapporte France 3 Normandie. Sur Facebook, la Gendarmerie du Calvados a écrit sur sa page ce lundi que « d’importants moyens ont été déployés sur la compagnie de Bayeux, et notamment dans le secteur de Sommervieu et Saint-Vigor-le-Grand ».

publicités

Ainsi, sans tarder, plus d’une cinquantaine de gendarmes avaient alors participé aux recherches, avec « équipes cynophiles, motos tout-terrain, drone, hélicoptère équipé d’une caméra thermique, patrouilles de militaires d’active et de réservistes », est-il encore indiqué sur Facebook. Les recherches avaient duré jusqu’au milieu de la nuit. Une vingtaine de gendarmes avaient encore sondé les villages environnants durant le week-end, mais jusqu’à dimanche soir, les recherches n’avaient toujours pas abouti, indique France 3.

publicités

« C’est sans doute un petit miracle »

France Bleu relate que Paddle, un saint-hubert de l’équipe cynophile, a été d’un grand secours. Alors que les militaires avaient entrepris une battue ce lundi en fin de matinée. C’est au bout du village de Sommervieu que son flair légendaire l’a conduit. Voyant les gendarmes arriver, un voisin s’est précipité sur eux. Le commandant Mercier a expliqué à France 3 qu’à ce moment-là, « un riverain a surgi en nous disant : j’entends quelqu’un appeler au secours dans le champ de maïs situé derrière ma maison ».

Arrivés à l’endroit indiqué, les gendarmes ont trouvé le septuagénaire « recroquevillé en boule au milieu du champ », poursuit le commandant Mercier. « On ne sait pas depuis combien de temps. Peut-être depuis trois jours », a-t-il ajouté. L’homme était légèrement blessé et très affaibli, mais encore conscient, a indiqué France Bleu. Malgré tout, son état de santé semblait bon, selon les pompiers, ainsi qu’ils l’ont constaté après lui avoir prodigué sur place les premiers soins, relate encore France 3. Il a ensuite été transporté au centre hospitalier de Bayeux.

La famille a été extrêmement soulagée d’apprendre cet heureux dénouement. Ainsi que l’ont souligné les gendarmes du Calvados sur Facebook : « C’est sans doute un petit miracle, mais aussi le fruit d’un engagement sans relâche des gendarmes. »

Avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre