Grippe, gastro, angine et rhume de retour : Pourquoi ces maladies explosent en ce moment ?

Contrairement à l’hiver 2020 où, en pleine épidémie de Covid, les maladies saisonnières habituelles étaient aux abonnées absentes, gastros, angines et rhumes font leur retour ces jours-ci. Il y a une explication à cela et, en un sens, c’est plutôt une bonne chose.

publicités

Ils avaient disparu depuis quelques temps. Mais cette fois, ils sont tous de retour : les virus de l’hiver, angines, rhumes, gastro… L’année dernière avec le covid, ils avaient presque disparu de la circulation. Cette année, ils sont de nouveau là, et dès la rentrée.

Alors, doit-on se préparer à un hiver classique d’épidémies virales hors Covid-19 ? Ou à un retour encore plus important après leur absence l’hiver dernier ?

publicités

Pourquoi ce retour en force ?

Moins de gestes barrières, plus de relâchement… C’est ce qui explique en partie l’arrivée des grippes, rhumes et autres bronchiolites. Seuls le port du masque et l’utilisation du gel hydroalcoolique persistent. Le manque de stimulation immunitaire est aussi en cause.

Ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose puisque la prolifération de ces maladies témoigne d’un certain retour à la normale, comme l’explique le Dr Castadère, interrogé par La Dépêche : « Les gens s’autorisent à vivre normalement, donc les maladies virales reviennent. » Un sentiment confirmé par l’étude Datacovid-Ipsos qui explique que les Français « relâchent l’application des gestes barrières à mesure que l’épidémie ralentit »

publicités

Un troisième facteur explique aussi le retour de ces petits virus. Il faut aller voir du côté des cours de récrés. L’année dernière, les élèves étaient confinés. Les virus circulaient donc moins. « Ah ba moi, c’est mon petit qui m’a contaminée », précise la préparatrice en pharmacie. Et parmi ses collègues, il y en a une autre qui à la voix cassée depuis quelques jours.  « Se laver régulièrement le nez pour éviter que des bactéries s’y développent »

Gare à la grippe et aux bronchiolites

En effet, la grippe pourraît être plus virulente cette année. La Haute Autorité de santé a recommandé une campagne de vaccination couplée Covid-19 et grippe à l’automne.

Santé Publique France a fait état d’une vague de bronchiolite bien moins importante que les années passées pendant l’hiver 2020, avec un retard de quelques semaines sur les épidémies habituelles. Mais cette année, la vague de brionchiolites pourrait être « de plus grande ampleur que celle observée chaque année » à cause « de la moindre stimulation immunitaire induite par la faible circulation du virus », craint Santé publique France.

Pour rappel, ce virus touche les poumons des nourrissons.

Comment éviter de tomber malade ?

La meilleure chose à faire reste de respecter les gestes barrières. En effet, 80% des microbes se transmettent par le toucher indique l’Institut national de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES). Il est donc nécessaire de se laver régulièrement les mains, de tousser dans son coude et de porter un masque, prévient Santé publique France.

« Pour être malade, il faut être fatigué et être en contact avec un germe. Si ce germe se retrouve quelque part, il se transmet vite, surtout avec des gestes barrières moins effectués », explique le Dr Castadère dans La Dépêche. Afin d’éviter d’avoir la grippe, vous pourrez également vous faire vacciner à partir du 26 octobre.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre