Harcèlement sur les réseaux sociaux : Pourquoi les ados nés en 2010 en sont victimes ?

Le harcèlement scolaire semble particulièrement impacter les enfants nés en 2010. Le but : les intimider et les moquer sur les réseaux sociaux avant leur entrée en 6e.

publicités

Il s’agit d’une mode inquiétante qui vient de faire son apparition dans les cours de récréation. Les élèves nés en 2010 deviennent la cible des plus grands. La raison ? Selon une jeune élève de 6e qui a témoigné dans La Voix du Nord ces insultes et menaces seraient le résultat de vidéos TikTok.

Pourquoi les 2010 sont harcelés ?

« Je ne suis pas sur les réseaux sociaux, mais je vais au skatepark régulièrement et les plus grands n’arrêtent pas de nous dire, que nous, les 2010, on va se faire frapper et insulter en rentrant au collège lundi à cause de vidéos qu’ont fait d’autres personnes nées en 2010 sur TikTok », explique la jeune fille de 11 ans. Une tension qui se cristallise via un hashtag #Anti2010.

publicités

Un mouvement sur les réseaux sociaux qui viserait à « afficher les tenues des 2010 les plus moches” ou à “énerver tous les sixièmes”, révèle le quotidien. Pourquoi un tel harcèlement ? Le jeu Fortnite, les “Pop It” (un jeu des bulles en silicone à presser), mais aussi le tube pré-ado du groupe Pink Lily, “Pop It Mania” qui chante : “nées en 2010 et déjà sur toutes les tendances », seraient à l’origine de ce mouvement anti 2010.

Harcèlement scolaire, l’inquiétude

Matteo, interviewé par nos confrères, en quatrième avoue participer à ce harcèlement, sans en prendre encore toute la mesure : « C’est vrai qu’on aime bien les charrier sur les réseaux sociaux », car les 2010 auraient encore des goûts enfantins. Peut-être parce qu’ils viennent à peine de sortir de quitter le cocon rassurant de l’école primaire pour la cour des grands ?

publicités

Les proviseurs des établissements concernés ont décidé d’intervenir. Une des mères d’élèves de 6e a partagé le communiqué de l’école sur Twitter : « Face à notre inquiétude, à celle de nos élèves de sixième et à leurs parents, nous espérons que vous pourrez discuter avec vos enfants afin de les sensibiliser à ces pratiques. Nous passerons dès demain dans les classes afin de prévenir les élèves que des sanctions seront prises envers ceux qui s’adonneraient à ces comportements ».

Peur d’aller à l’école

« Il est inacceptable que des enfants soient victimes d’appel à la haine, d’appel à la mort sur les réseaux sociaux associés à des images ultraviolentes », poursuit la FCPE (l’Association de Parents d’élèves adhérents). D’autant que les raisons de cet acharnement paraissent complètement insignifiantes. La rage de beaucoup de cyberharceleurs viendrait du fait que les jeunes nés en 2010 et arrivant sur le jeu en ligne Fortnite, pollueraient les parties.

« Si un grand nombre d’enfants ne fréquentent pas les plateformes, pour celles et ceux qui y passent du temps, il est évident que leur santé mentale et psychologique est en réel danger. La peur envahit leur quotidien pour aller à l’école ou rentrer chez eux », assure la FCPE. L’Association appelle le gouvernement à se saisir de la question immédiatement en mettant en place « une vigie de grande ampleur » et en développant « une véritable politique de protection de l’enfance sur les réseaux sociaux ».

Franbuzz sur Facebook

Répondre