Hôpitaux de Paris : « On a évité 5 000 contaminations dans nos personnels grâce à la vaccination »

Selon le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, Martin Hirsch, « l’immense majorité » des soignants de l’AP-HP a reçu au moins une dose de vaccin : « Aujourd’hui, on est au-dessus de 95 % », a-t-il indiqué sur Franceinfo.

publicités

« L’immense majorité l’a fait. » C’est ainsi que Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a introduit la question de la vaccination chez le personnel soignant, ce lundi 13 septembre sur Franceinfo .

À partir de ce mercredi 13 septembre, tous les salariés des hôpitaux et des Ehpad de France devront être vaccinés pour pouvoir exercer. « Ceux qui ne seront pas vaccinés seront suspendus, ne pourront pas venir travailler et ne toucheront pas leur salaire jusqu’à leur mise en règle », a-t-il ensuite rappelé, avant de préciser les chiffres.

publicités

« 1 à 2 % de personnes » de l’AP-HP ne « s’est pas du tout fait vacciner »

Un principe que la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques Amélie de Montchalin a également rappelé ce lundi sur Sud Radio . Elle a par ailleurs avancé des chiffres proches de ceux de Martin Hirsch mais pour l’ensemble de la France cette fois : « Les derniers chiffres qu’on a eus, c’est que plus de 95 %, 96 % des fonctionnaires agents publics des hôpitaux sont aujourd’hui avec une première dose, que les 3-4 % restants avaient l’intention de se faire vacciner, qu’il reste peut-être 1 % d’agents dans les hôpitaux qui ne souhaitent pas se faire vacciner. »

Martin Hirsch estime ainsi qu’à ce jour, le pourcentage de soignants vaccinés de l’AP-HP se situe « au-dessus de 95 % ». Selon lui, le pourcentage devrait augmenter encore dans les deux jours qui viennent, puisqu’il estime que seuls à « 1 à 2 % de personnes » de l’AP-HP ne se « sont pas du tout fait vacciner »« Elles le seront peut-être dans les 48 heures », a-t-il ajouté.

publicités

« Quelques soignants ont présenté leur démission »

Pour ce qui est de ceux qui ne se sont pas décidés, Martin Hirsch a indiqué que « quelques soignants ont présenté leur démission » : « Quelques personnes en font un cas de principe, ils sont très peu nombreux », a-t-il nuancé.

Pour conclure, il estime que l’AP-HP « a évité à peu près 5 000 contaminations dans [ses] personnels grâce à la vaccination ».

Source: Ouest-France

Franbuzz sur Facebook

Répondre