Il se déguise en Spider-Man pour dérober un café dans l’Oise, repart avec 20€ et se fait interpellé

Dimanche 27 février, un homme a braqué un bar-tabac de Saint-Just-en-Chaussée, dans l’Oise, révèle le Courrier Picard. Déguisé en Spider-Man, il a pris 20 euros dans la caisse avant de repartir.

publicités

C’est une scène surréaliste qui s’est déroulée, dimanche 27 février, dans le Café du Pont de Saint-Just-en-Chaussée (Oise). Vers 9 heures du matin, un homme déguisé en Spider-Man, le super-héros Marvel, et portant des gants jaunes en latex, précise Actu Oise. L’individu a demandé à l’employée de l’établissement de lui remettre la caisse.

« L’auteur est entré dans le commerce le visage dissimulé par une cagoule Spider-Man et porteur de gants jaunes (de type gants de vaisselle) et a demandé que la caisse lui soit remise sans commettre aucune violence, ni menacer quiconque », raconte Caroline Tharot, la procureure de Beauvais.

publicités

Constatant que l’agresseur « n’avait pas l’air dans son état normal »la guichetière a sorti 20 euros du tiroir-caisse et les a donnés au jeune homme. Contre toute attente, l’homme araignée s’en est contenté et a quitté les lieux avant de retirer sa cagoule, laissant plusieurs clients le reconnaître.

Interpellé quelques instants après le braquage

Derrière le comptoir, une employée lui remet un billet de 20 euros. Une fois ressorti du bar-tabac, le jeune enlève son masque et se fait reconnaître par l’ensemble des clients.

publicités

Au courant dès la fin de l’infraction, les services de gendarmerie ont rapidement retrouvé la trace de l’homme. Interpellé dans la foulée, il sera jugé dans le cadre « d’une convocation sur reconnaissance préalable de culpabilité pour extorsion commise par une personne dissimulant volontairement son visage afin de ne pas être identifiée », confirme la procureure de la République.

Le braqueur masqué jugé pour « extorsion »

Selon Caroline Tharot, la procureure de Beauvais, le jeune homme a exécuté son braquage « sans commettre aucune violence, ni menacer quiconque. Il n’était pas porteur d’une quelconque arme. Il a été interpellé dans un temps très proche de l’infraction, grâce à l’intervention rapide des services de gendarmerie et aux premières investigations, et les 20 euros toujours en sa possession ont été restitués au commerce ».

Super-héros ou pas, le jeune homme recevra le traitement réservé aux super-vilains. « Il sera jugé dans le cadre d’une convocation sur reconnaissance préalable de culpabilité pour extorsion commise par une personne dissimulant volontairement son visage afin de ne pas être identifiée », conclut la procureure de la République. De quoi, peut-être, lui donner envie de changer de camp.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre