Indignation après la mort d’épuisement d’un cheval qui tirait une calèche avec des touristes sous 36 degrés

Un cheval est mort de chaleur et d’épuisement sous 36 degrés près de Naples après avoir promené des touristes en calèche. Les images de la scène macabre enflamment les réseaux sociaux.

publicités

Âgé d’une dizaine d’années, un cheval italien dont son sort sur terre était de promener les touristes est mort d’épuisement vers 13 heures mercredi 12 août alors que la température dépassait les 36ºC à l’ombre. Le pauvre animal tirait une calèche pouvant transporter cinq personnes, ainsi que le cocher.

« Un des chevaux du service de calèche, géré sous concession par la société TNT, est décédé (mercredi 12 août au matin). Les organes compétents procèdent actuellement à tous les contrôles nécessaires », a déclaré la direction du Palais Royal de Caserte, une résidence de la famille royale des Bourbons de Naples.

publicités

‘Nous avons longtemps dénoncé cette exploitation des chevaux. C’est une façon barbare et honteuse d’utiliser les animaux’ déclarent le conseiller régional des Verts européens Francesco Emilio Borreli et Rita Martone, co-sponsor des Verts européens à Caserta.

Considérant que c’est ‘une façon barbare et honteuse d’utiliser les animaux’, ils s’indignent de cette mesquinerie qui fait souffrir les pauvres animaux et les conduit même à la mort. Il est en effet surréaliste que l’on ne puisse pas imaginer les conséquences de la forte chaleur combinée à la fatigue.

publicités

Des sources ont indiqué que le cheval décédé n’était plus apte à travailler pour la société de transport de chevaux qui a la concession dans le parc mais qu’avec la demande des touristes il avait été remis au travail.

Si nous, les humains, souffrons beaucoup de la chaleur en ce moment, sans parler de ce que cela peut faire de devoir tirer des chariots pleins de gens sous le soleil brûlant. Nous allons dénoncer le conducteur de l’autocar qui a mis la vie de cet animal en danger’ déclare M. Borrelli.

‘Nous demandons à la police municipale, lorsqu’il existe une ordonnance qui interdit la circulation des chevaux au-dessus de certaines températures et pendant les heures les plus chaudes de la journée comme à Naples, de l’appliquer, alors que là où elle n’a pas encore été prévue, elle doit être mise en place, valable aussi bien dans les rues que dans les parcs et les monuments historiques. Nous serons vigilants avec nos volontaires pour empêcher ces pauvres animaux de circuler dans des conditions météorologiques critiques’ ont-ils conclu.

L’enquête déterminera les causes exactes de la mort de l’animal et les conditions dans lesquelles il a été traité afin d’identifier d’éventuelles responsabilités. En attendant, les ballades en calèche sont interdites jusqu’à nouvel ordre.

Franbuzz sur Facebook

Répondre