La femme de ménage débranche un frigo à l’hôtel de ville : près de 7.000 doses de vaccin Pfizer jetées à la poubelle

Selon une information du Courrier de l’Ouest, les faits ont été constatés ce dimanche 9 janvier 2022 à l’ouverture du centre de vaccination. Une plainte a été déposée par la ville d’Angers, qui héberge le centre, et l’Agence régionale de santé (ARS).

publicités

L’erreur est humaine, mais celle-ci aurait pu être lourde de conséquences. Dans le Maine-et-Loire, à Angers, une femme de ménage de la mairie a débranché un réfrigérateur, dimanche 9 janvier. Un geste en apparence assez anodin… Sauf que ce dernier contenait 1.056 flacons du vaccin Pfizer, dont 128 pour les enfants, relate Ouest-France.

De quoi injecter près de 6.000 doses contre le Covid-19 et plus de 1.000 pour les plus petits. Celles-ci ont, de fait, dû être jetées à la poubelle et sont bel et bien gâchées et des candidats à la vaccination ainsi privés de leur rendez-vous.

publicités

Ce sont les responsables du centre de vaccination de l’hôtel de ville qui se sont rendu compte des faits, et surtout que le réfrigérateur affichait une température anormale de 16°C. Il a ainsi fallu une légère réorganisation de l’équipe pour pallier ces pertes. Bonne nouvelle tout de même, des milliers de doses du vaccin Moderna, qui peut résister à ces niveaux de température, ont pu être préservées.

Les investigations se poursuivent

La ville d’Angers a déposé plainte à la gendarmerie, précise Le Figaro, mais le procureur de la République ne croit pas à un acte de malveillance, ni à un acte volontaire de la part de cette femme de ménage.

publicités

Néanmoins, des investigations sont en cours, précise Ouest-France. C’est un défi supplémentaire pour la mairie, rapporte le quotidien national. Elle prévoyait d’injecter entre 8.000 et 10.000 doses de vaccin par semaine. Cet événement malencontreux intervient alors que la campagne de rappel vaccinal bat son plein, avec la mise en place du pass vaccinal, désormais la norme.

A part quelques retards, aucune conséquence sur l’organisation de la vaccination n’a été signalée.

Franbuzz sur Facebook

Répondre