La France suspend temporairement la vaccination par AstraZeneca – VIDÉO

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé, ce lundi, que la France suspendait « par précaution » le vaccin AstraZeneca, dans l’attente de l’avis de l’agence européenne du médicament.

publicités

Après l’Allemagne et l’Italie, c’est désormais au tour de la France de suspendre l’utilisation du vaccin de la firme britannique AstraZeneca. Interrogé à l’issue du sommet franco-espagnol, Emmanuel Macron a annoncé ce lundi la suspension de l’utilisation du vaccin AstraZeneca en France.

« L’autorité européenne (EMA) rendra demain un avis sur le recours à ce vaccin. D’ici là, nous avons décidé de suspendre la vaccination avec AstraZeneca en France, en espérant la reprendre rapidement », a-t-il annoncé.

publicités

Jusqu’à un avis de l’autorité européenne du médicament

Alors que plusieurs pays ont rapporté des cas de graves problèmes sanguins chez des vaccinés. A ce jour, aucun lien de cause à effet n’a pu être établi. Cette décision sera effective jusqu’à un avis de l’autorité européenne du médicament qui sera rendu mardi.

Le chef de l’Etat a dit « espérer reprendre vite » la vaccination avec ce sérum « si l’avis de l’autorité européenne le permet », alors que plusieurs pays européens ont eux aussi suspendu ce vaccin, dont l’Allemagne et l’Italie ce lundi. De son côté, l’Agence européenne du médicament (EMA) a annoncé qu’elle ferait jeudi une « réunion extraordinaire » sur le vaccin.

publicités

« Le comité de sécurité de l’EMA examinera plus en détail les informations demain (mardi) et a convoqué une réunion extraordinaire le jeudi 18 mars pour conclure sur les informations recueillies et sur toute autre mesure qui pourrait être nécessaire », a déclaré l’agence basée à Amsterdam dans un communiqué.

« Sans doute de nouvelles décisions dans les prochains jours »

Par ailleurs, Emmanuel Macron a indiqué que le gouvernement devra « prendre dans les jours qui viennent, sans doute, de nouvelles décisions », a dit le chef de l’État, en réponse à une question sur la possibilité d’un nouveau confinement.

« J’ai demandé au gouvernement de travailler pour que dans les prochains jours nous puissions redonner de la visibilité à nos concitoyens », a ajouté Emmanuel Macron en plaidant pour des décisions « adaptées et proportionnées ».  « Le maître du temps, c’est le virus, malheureusement », a encore souligné le président de la République.

Interrogé sur un possible reconfinement de l’Île-de-France, où les services hospitaliers de réanimation subissent une forte pression, le chef de l’État a appelé à regarder « la réalité de l’épidémie, ville par ville, territoire par territoire : c’est ce que nous faisons », a-t-il ajouté.

Franbuzz Avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre