La Hollande est devenue le premier pays sans chiens abandonnés, et n’a eu à en sacrifier aucun

Grâce à un plan gouvernemental avec des directives strictes visant à ne sacrifier aucun chien abandonné, les Pays-Bas sont devenus le premier pays sans chiens abandonnés et sont un exemple à suivre pour tous les pays.

publicités

Les chiens ont toujours eu une place très spéciale dans le coeur des humains. Ce sont nos amis, nos compagnons et souvent même des membres de notre famille, car ils restent à nos côtés et nous soutiennent même dans les moments les plus difficiles.

Les chiens ne nous jugent jamais, peu importe nos échecs et nos erreurs, ils nous acceptent tels que nous sommes.

VIA : sain-et-naturel.ouest-france

Et si nous avons passé une mauvaise journée, nous oublions instantanément tous nos soucis car ils nous donnent beaucoup d’amour et d’affection sans rien attendre en retour.

publicités

Ces animaux nous aiment profondément et méritent tout notre amour et notre gratitude. Pourtant, de nombreux chiens vivent abandonnés dans les rues, et doivent se débrouiller pour trouver à manger et un endroit où dormir. Dans le monde, on estime qu’il y a environ 600 millions de chiens errants.

publicités

Malgré tous nos efforts pour venir en aide à ces chiens, la situation est toujours dramatique, car la plupart des villes n’ont pas de politiques publiques axées sur ce problème.

Néanmoins, un pays a pris des mesures pour mettre fin au problème des chiens errants sans leur faire de mal. La Hollande, est ainsi devenue le premier pays au monde à ne plus avoir de chiens abandonnés dans les rues.

Le gouvernement a pu régler le problème des chiens errants grâce à un programme appelé CNVR – acronyme de Collect, Neuter, Vaccinate, Return, en anglais (ou Recueillir, Stériliser, Vacciner, Identifier et Restituer,).

Ce programme s’appuie sur ces principaux piliers:

  • Des lois de protection animale ont été créées contre la maltraitance et l’abandon, en fixant des amendes pouvant aller jusqu’à 16 000 euros et 3 ans de prison.
  • Des campagnes de sensibilisation ont été menées ainsi que d’importantes campagnes de castration et de stérilisation gratuites, massives et obligatoires.
  • Ceux qui achètent des chiens de race doivent payer une taxe élevée.

Cette nouvelle façon de protéger les chiens a apporté plusieurs avantages au pays: moins de chiens qui se reproduisent dans les rues, plus de chiens abandonnés adoptés, et plus de joie et d’amour dans les foyers néerlandais.

Plusieurs institutions néerlandaises qui luttent pour les droits des animaux, comme la plateforme de la Fondation pour les animaux , approuvent ce programme. Selon des études menées par l’organisation, lorsqu’on parvient à castrer au moins 70% d’un groupe d’animaux dans une région, il devient possible de contrôler ou d’éteindre la population d’animaux des rues en quelques années.

Ce programme permet de faire une réelle différence dans la vie de ces animaux. Espérons que d’autres pays s’en inspireront, pour le bien-être de nos compagnons à quatre pattes!

Source: sain-et-naturel.ouest-france Par Cyril R.

Franbuzz sur Facebook

Répondre