La momie de louveteau vieille de 57.000 ans livre ses premiers secrets

Après avoir étudié la momie découverte en 2016 dans le permafrost, une équipe de chercheurs a révélé de nombreux détails sur la vie de l’animal surnommé Zhùr.

publicités

Une momie découverte en 2016 dans le permafrost du Yukon (Canada) commence à livrer ses secrets. Il s’agit d’un louveteau vieux de 57.000 ans. Lundi 21 décembre, les paléontologues de l’Université Des Moines, dans l’Iowa ( Etats-Unis), ont livré leurs conclusions dans la revue scientifique Current Biology, rapporte le Huffington Post.

La momie, surnommée Zhùr par la population locale, avait été découverte par un mineur à la recherche d’or. L’animal est extrêmement bien conservé, à la grande surprise des scientifiques. « Il est le spécimen de loup le plus complet jamais trouvé depuis la période glaciaire » a déclaré dans la revue scientifique l’auteure principale Julie Meachen, professeure agrégée d’anatomie à l’Université Des Moines dans l’Iowa, qui a eu accès à la dépouille. « Tous ses tissus mous, ses poils, sa peau, même sa petite truffe sont toujours là. Cette momie est quasiment complète (il manque les yeux). Et c’est vraiment rare ».

publicités

Âgé d’environ sept semaines

Selon les chercheurs, l’animal serait mort sur un sol complètement gelé et aurait été recouvert très rapidement. Ils pensent même que sa tanière aurait pu s’effondrer sur lui. Mais il a été le seul découvert, ce qui laisse à penser que sa mère et/ou ses frères et sœurs ne se trouvaient pas au même endroit, au même moment. Les scientifiques ont tout de même nuancé leurs découvertes : il ne sera jamais possible de savoir exactement comment est mort le canidé.

D’après les éléments recueillis, Zhùr était âgé d’environ sept semaines au moment de son décès. Les chercheurs ont découvert avec surprise qu’il se nourrissait principalement de saumon royal. Les scientifiques s’attendent à découvrir de plus en plus de momies de ce genre, notamment à cause du réchauffement climatique.

publicités
image: © Government of Yukon

Morte à cause de l’effondrement de sa tanière ?

Son corps n’a révélé aucune blessure, ni malformation, ni manque de nourriture. Une absence qui exclut la possibilité qu’elle ait été attaquée par un prédateur ou qu’elle soit morte lentement. Selon l’étude, il est de fait possible que ce soit l’effondrement de sa tanière qui l’ait tuée.

« Des indices suggèrent que Zhùr est morte à l’intérieur de sa tanière qui avait été creusée dans les sédiments et que l’entrée de la tanière s’est effondrée, piégeant l’animal dans le pergélisol », écrivent les auteurs dans leur rapport. D’après les analyses, son décès serait intervenu au mois de juillet ou début août.

Franbuzz sur Facebook

Répondre