« La Russie ne peut et ne doit gagner » : Emmanuel Macron sur le point de prendre une décision radicale ?

Le président français Emmanuel Macron a déclaré mardi que la Russie «ne peut pas et ne doit pas gagner» la guerre en Ukraine, au lendemain d’une frappe de missile russe qui a tué 18 personnes dans un centre commercial.

publicités

S’exprimant à la fin du sommet du Groupe des Sept en Allemagne, M. Macron a dit que les sept démocraties industrialisées soutiendraient l’Ukraine et maintiendraient les sanctions contre la Russie «aussi longtemps que nécessaire et avec l’intensité nécessaire». Il a ajouté : «La Russie ne peut pas et ne doit pas gagner.»

Ses commentaires sont intervenus alors que les secouristes fouillaient les décombres calcinés du centre commercial, à la recherche d’autres victimes de ce que le président ukrainien a qualifié de «l’un des attentats terroristes les plus audacieux de l’histoire européenne».

publicités

Volodymyr Zelenskyy a dit que plus de 1000 personnes se trouvaient à l’intérieur du centre commercial de la ville de Krementchouk. Des panaches géants de fumée noire, de poussière et de flammes orange s’échappaient des décombres alors que les équipes d’urgence cherchaient des victimes. Des drones tourbillonnaient au-dessus, des nuages de fumée noire émanant toujours des ruines plusieurs heures après l’extinction de l’incendie.

Le gouverneur régional, Dmytro Lunin, a annoncé qu’au moins 18 personnes ont été tuées et que 59 autres ont demandé une assistance médicale, dont 25 qui ont été hospitalisées. La région a décrété mardi une journée de deuil pour les victimes de l’attentat.

publicités

Emmanuel Macron maintient les sanctions contre la Russie

Ce mardi 28 juin 2022, Emmanuel Macron s’est exprimé publiquement au sujet de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Une allocution très attendue dans la mesure où elle fait suite à la réunion du G7. Cette réunion a débuté vers 20 heures hier et de nombreux pays étaient présents pour débattre des mesures à mettre en place dans le contexte actuel.

Même si Emmanuel Macron a décidé d’entretenir une certaine diplomatie envers Poutine, il n’empêche qu’il compte bien venir en aide à l’Ukraine. Il a d’ailleurs rendu visite au président du pays, il y a peu de temps. Un déplacement qui risque bien de ne pas plaire du tout à Vladimir Poutine. Mais, peu importe, pour Emmanuel Macron, tout est clair : « La Russie ne peut ni ne doit gagner, notre soutien à l’Ukraine et nos sanctions contre la Russie se maintiendront aussi longtemps que nécessaire et avec l’intensité nécessaire durant les prochains mois » , a-t-il déclaré ce mardi 28 juin.

Passer à l’offensive pour éviter la capitulation ukrainienne

Emmanuel Macron a-t-il déjà un plan pour arrêter la Russie ? En tout cas, suite à la réunion du G7, la France a décidé d’envoyer des véhicules de transport blindés en Ukraine. Une annonce faite par le ministre des Armées en France, Sébastien Lecornu, ce lundi. « Pour se déplacer rapidement dans des zones sous le feu ennemi, les armées ont besoin de véhicules blindés » , a-t-il déclaré.

Cette décision de la France risque bien d’envenimer encore la relation entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine. Mais, le président le sait, la Russie n’arrêtera pas la guerre sauf en cas de capitulation de l’Ukraine. Une subtilité avancée par le porte-parole de Vladimir Poutine, lui-même : « La partie ukrainienne peut mettre fin au conflit dans la journée. Il faut ordonner aux unités nationalistes de déposer les armes, il faut ordonner aux soldats ukrainiens de déposer les armes et il faut mettre en œuvre toutes les conditions fixées par la Russie. Alors tout sera fini en une journée » .

Un cas de figure qui n’est pas envisageable.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre