Le chiot cruellement battu par une fillette sous les rires de ses parents dans le Rhône se remet doucement

La vidéo a ému et choqué bon nombre d’internautes. On y voit un chiot se faire maltraiter avec une extrême violence par une fillette sous les rires de ses parents, il y a une quinzaine de jours. Grâce à l’action conjointe des forces de l’ordre et de la SPA de Lyon, l’animal a pu être secouru et une enquête a été ouverte.

publicités

Les faits s’étaient déroulés à Caluire-et-Cuire, dans la périphérie de Lyon. Alerté par un signalement, le service d’enquête pour maltraitance de la Société de protection des animaux (SPA) de Lyon s’était saisi du dossier et avait déposé plainte pour « sévices graves et actes de cruauté ».

Âgé d’un mois, le chiot est filmé en train de hurler de douleur, secoué et battu par une enfant. « La violence n’a pas d’âge, rappelle la SPA dans son communiqué de presse. Le plus grave étant la personne qui filme et qui cautionne », rapporte Le Progrès.

publicités
Photo Progrès /SPA Lyon

la SPA de Lyon avait finalement pu récupérer le chiot maltraité

Le lundi 14 décembre, accompagnée des forces de l’ordre, la SPA de Lyon avait finalement pu récupérer le chiot maltraité.

Après avoir fait l’objet d’un examen et de soins prodigués par un vétérinaire, le chiot a été confié à une bénévole de l’association de protection des animaux. Ce mardi, la SPA a d’ailleurs donné quelques nouvelles du canidé sur sa page Facebook.

publicités
image: SPA de Lyon

« Notre petit protégé s’épanouit entouré d’attentions dans une famille d’accueil. Il pèse 725 g et ses repas tiennent dans une cuillère à café ! Sa nounou lui a confectionné un petit manteau sur mesure, taillé dans une chaussette. Entouré de ses deux enfants qui le couvrent de câlins, il a gagné le petit nom de Fluky (prononcer Fleuki). Le contact d’enfants bienveillants est positif pour son évolution », écrit l’association.

« Après une semaine, son évolution est rassurante », conclut la SPA de Lyon.

Alimenté avec une cuillère à café

Depuis, l’animal a été recueilli chez une famille d’accueil. « Il est hébergé chez une nounou qui a deux enfants : il est couvert d’amour et surveillé avec attention », raconte l’association sur sa page Facebook. Elle note que l’évolution du chien est « rassurante ».

Pour autant, le chiot reste très fragile. Il ne pèse que 725 g et est nourri à la petite cuillère. Il n’est donc pas possible de l’adopter pour le moment. Même si la SPA semble optimiste sur le devenir du chien, elle a porté plainte pour sévices graves et actes de cruauté. Les peines encourues sont de 30 000 € d’amende et deux ans de prison.

Franbuzz sur Facebook

Répondre