Le corps d’une jeune femme égorgée retrouvé dans un bois du Val-d’Oise

Le corps d’une jeune femme, égorgée et poignardée, a été retrouvé ce mercredi 31 mars, à Arnouville, dans le Val-d’Oise. Les enquêteurs n’ont actuellement aucune piste et ignorent qui est la victime.

publicités

Une jeune femme a été retrouvée morte ce mercredi dans le Val-d’Oise, dans le bois d’Arnouville. C’est un promeneur qui a découvert le corps, au pied d’un arbre, entre un champ et des ruches, à la Ferme des Condos. La victime serait âgée d’environ 25 ans, d’origine Indienne, selon le Parisien.

Son corps se trouvait au pied d’un arbre. Selon une source proche de l’enquête citée par nos confrères, sa robe était «un peu relevée» et sa culotte «mal remise». Le crime aurait été commis dans les 24 heures précédant la terrible découverte, mercredi autour de 13h.

publicités

« Il a touché à rien, il est resté au loin. Il m’a juste dit que c’était une jeune femme en robe qui avait reçu des coups au ventre. » , a indiqué la sœur du promeneur au Parisien.

Lorsque les enquêteurs sont arrivés sur place, ils ont découvert de nombreux coups et coupures portés sur la victime, qui serait morte égorgée. Seulement, la jeune femme n’avait aucun papier d’identité sur elle et aucune alerte de disparition n’a été portée à son sujet.

publicités

« La personne qui a découvert le corps était passée la veille à 15 heures et n’avait rien remarqué. Le crime a donc été commis durant les dernières 24 heures » , raconte un proche de l’affaire au quotidien.

Une enquête est actuellement en cours pour retrouver son meurtrier. Les policiers ont déjà fouillé la zone ce mercredi, mais une autre battue devait alors lieu ce jeudi 1er avril. Les enquêteurs suggèrent que l’arme du crime serait toujours dans les environs, ils tentent donc de la retrouver. Une autopsie a également été programmée ce même jeudi pour en découvrir plus.

Ils sont nombreux à être mobilisés pour cette affaire: la sécurité civile, les sapeurs-pompiers, la police municipale et ainsi que d’autres policiers. « Nous allons tout mettre en œuvre pour identifier cette femme » , a indiqué une source de l’enquête au Parisien. Pour l’instant, ils savent uniquement qu’il s’agit d’une jeune femme d’environ 25 ans d’origine indienne.

Franbuzz sur Facebook

Répondre