Le corps d’une policière découvert dans un parc près du Havre

Une policière du Havre a été retrouvée morte dans le parc de Rouelles, au nord du Havre, ce dimanche 3 mai dans l’après-midi. Âgée de 56 ans, elle s’est suicidée avec son arme de service. Les premiers éléments de l’enquête témoignent d’un contexte personnel difficile.

publicités

Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances d’un drame survenu dimanche 3 mai 2020. Le corps d’une policière du Havre (Seine-Maritime) âgée de 56 ans a été retrouvé vers 16 heures, dans le parc de Rouelles. Son arme de service se trouvait à proximité.

Une mère de famille

Selon nos informations, la gardienne de la paix, mère de famille, qui travaillait au poste de police de l’Alma au Havre avait des problèmes personnels. L’enquête a été confiée au service régional de la police judiciaire de Rouen.

publicités

« La Police Nationale de la Seine Maritime est une nouvelle fois endeuillée par le suicide d’une policière », peut-on lire sur le compte Twitter de la police nationale du département. Une enquête a toutefois été ouverte afin de déterminer ce qu’il s’est exactement passé.

Une enquête en cours

D’après le syndicat Unsa, « on ne peut pour le moment affirmer qu’il s’agit d’un suicide, même si cette thèse est privilégiée. L’enquête est en cours » « Sur place, les collègues ont constaté qu’une arme se trouvait à proximité du corps : les constatations ont rapidement montré qu’il s’agissait d’une arme de service. L’identification de la victime a confirmé qu’il s’agissait bien d’une collègue policière au Havre, affectée à l’unité territoriale Alma ».

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place, indique le syndicat Unsa : « Dans les équipages qui sont intervenus sur place, des policiers connaissaient la victime, ils ont évidemment été choqués. »Le commissariat de police du Havre n’a pas souhaité réagir.

Franbuzz sur Facebook

Répondre