Le Premier ministre se fait déféquer dessus par des oiseaux en pleine réunion : une scène improbable à Matignon

Jean Castex peine parfois à avoir bonne image auprès des Français. La dernière anecdote concernant le premier ministre ne risque pas vraiment de faire grimper sa côte de popularité.

publicités

Jean Castex n’a pas vraiment pris l’une des meilleures décisions de son mandat lorsqu’il a décidé d’organiser une réunion sous un des plus grands arbres des jardins de Matignon, comme le raconte l’un des Français tirés au sort pour la Convention citoyenne sur le climat, le 3 février 2021.

Grégoire Fraty, 32 ans, un des 150 Français à avoir été tirés au sort pour participer à la Convention citoyenne pour le climat, a été interviewé par Le Parisien. Venu pour la promotion de son livre Moi, citoyen, le jeune homme y raconte de nombreuses anecdotes durant ses interactions avec de nombreuses personnalités. Et il évoque notamment sa première rencontre avec Jean Castex. Seulement, celle-ci ne s’est pas réellement passée comme prévue…

publicités

Jean Castex se fait décorer son costume

A cause de la crise sanitaire, le Premier ministre a été contraint d’organiser une des réunions en plein air. Celle-ci s’est alors déroulée sous un arbre dans les jardins de Matignon. Mauvaise idée. En effet, des oiseaux présents sur l’arbre ne se sont pas gênés pour déféquer sur le bras droit du président devant tout le monde. Une scène assez improbable racontée par l’auteur du livre.

Les participantes de la Convention citoyenne pour le climat se réunissent à six reprises, pendant des week-ends de trois jours, à Paris, au Conseil économique, social et environnemental. L’objectif de cette initiative est de proposer des mesures pour réduire d’au moins 40% les émissions de Gaz à Effets de Serre d’ici 2030 dans une logique de justice sociale.

publicités

L’impopularité de Jean Castex

Jean Castex souffre toujours d’une image un peu franchouillarde, d’un homme aux costumes trop larges, à l’accent chantant et passionné de trains. Aux antipodes d’Emmanuel Macron et ses costumes Jonas & Cie sur-mesure, le chef du gouvernement n’a pas hésité à enlever sa veste pour enfiler « un polo bordeaux oversize qui tombe sur son pantalon de costume » lors de son séjour express en Guyane, en juillet dernier comme le narrait L’Opinion.

Ce n’est malheureusement pas la première fois que Jean Castex vit ce genre de situation. Mais le cela n’a pas l’air de déranger le Premier ministre. En effet, il préfère s’amuser de cette image, comme il l’avait défendu au micro de BFMTV:

« Un croque-mémé ? Et qu’est-ce que c’est qu’un croque-mémé ? Je suis un maire. Un maire, ça aime. Les mémés, comme les autres (…) J’ai un accent moi ? Je suis fier de mon accent. Je suis ce que je suis. Vous savez, j’ai toujours basé ma vie tout-court et ma vie politique en particulier sur la sincérité. Il faut être ce qu’on est. Et rester ce qu’on est. C’est pas plus compliqué que ça ». 

Sources: PurepeopleLetribunaldunet

Franbuzz sur Facebook

Répondre