Les grenouilles gênent les voisins, la justice ordonne que la mare de la discorde doit être comblée

Les voisins s’étaient plaints de ne pas réussir à dormir à cause des coassements incessants des batraciens, relatent « Ouest-France » et France Info. Une décision qui désespère les propriétaires de cette petite mare dans laquelle plusieurs batraciens ont élu domicile.

publicités

En Dordogne, un différend oppose un couple à ses voisins depuis 2012. La justice vient de sommer les propriétaires d’une mare de détruire l’habitat des bruyants batraciens. Une association de protection de la nature s’était pourtant élevée contre cette atteinte à des espèces protégées.

Les voisins de la mare se plaignent du coassement des grenouilles

Les grenouilles de la discorde. Dans le village de Grignols, dans le département de la Dordogne, des voisins s’écharpent depuis plusieurs années autour d’une mare remplie d’amphibiens chantant à tue-tête.

publicités

Comme le relatent nos confrères d’Ouest-France, un des deux couples, estimant que les coassements répétés les empêchent de dormir, décide d’engager des poursuites judiciaires contre ses voisins en 2012. Après avoir été déboutés en première instance deux ans plus tard, leur demande est finalement entendue en 2016 et les propriétaires du plan d’eau sont condamnés à devoir le vider.

Les grenouilles pourtant protégées

Le couple de propriétaires de cette mare se bat depuis neuf ans pour sauver le point d’eau mais aussi pour que les batraciens qui sont des espèces protégées par la loi, puissent continuer d’y vivre, comme le rapporte Franceinfo.

publicités

En 2016, nouveau rebondissement : la Cour d’appel condamne les propriétaires de la marre à la combler. Une astreinte de 150 euros par jour de retard est même décidée. Un arrêt qui est confirmé en cassation, sans que la justice ne semble tenir compte du devenir des grenouilles…

Une décision de justice à appliquer

Malheureusement, la justice en a décidé autrement. Après neuf années de batailles juridiques avec les voisins, le couple propriétaire de la mare aux grenouilles a été condamné à la vider.

La décision date de 2019, la cour d’appel de Bordeaux avait rendu son jugement.  Mais comme le couple n’avait toujours rien fait, le 3 décembre dernier, le juge de l’exécution lui a ordonné de vider la mare d’ici 90 jours.

L’astreinte financière et les frais de justice dépassent les 10 000 euros, comme le rapporte Franceinfo. Une fois la mare asséchée, le couple a déclaré qu’une association de protection de la nature devrait venir pour tenter de récupérer les grenouilles.

Une décision de la Cour de Cassation attendue

Une décision de la Cour de Cassation pourrait cependant changer la donne. La décision sera rendue fin janvier.

Franbuzz sur Facebook

Répondre