Les policiers et les gendarmes ne seront pas soumis à l’obligation vaccinale en septembre

Les membres des forces de l’ordre ne seront pas inclus dans les professions soumises à l’obligation vaccinale à partir du 15 septembre, a confirmé, ce mardi 13 juillet, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, sur Europe 1.

publicités

Les pompiers et les ambulanciers devront se faire vacciner avant le 15 septembre, mais pas les policiers et les gendarmes. C’est ce qu’a confirmé tant bien que mal Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement.

Les policiers et gendarmes ne seraient ni concernés par l’obligation vaccinale ni par le pass sanitaire. Le pass sanitaire, « c’est pour des personnels qui travaillent dans des lieux où il est exigé pour les usagers », a-t-il insisté, précisant que « ce n’est pas la même situation pour les policiers ».

publicités

Une mesure qui fait débat

Cette décision a fait l’objet d’importants débats sur les réseaux sociaux avec des internautes qui accusent le gouvernement de ne pas vouloir imposer l’obligation vaccinale à « ceux qui les protègent » mais elle interpelle aussi les syndicats de policiers qui avaient demandé au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, d’intégrer les policiers à la stratégie vaccinale au plus vite.

« Nous voulions faire partie des personnels prioritaires pour que nos collègues se fassent vacciner parce qu’ils sont au contact du public, et amenés parfois à être vraiment au contact physique », explique Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat Synergie Officiers, à LCI.

publicités

« Ça nous paraissait normal qu’ils soient inscrits dans ce processus, mais on nous a opposé une fin de non-recevoir au mois de mars. Aujourd’hui, il n’est pas étonnant que l’on ne fasse pas partie des personnes concernées par la vaccination obligatoire », conclut-il.

Avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre