Les prix des carburants de nouveau en forte hausse en France

La semaine dernière, les prix des carburants ont de nouveau augmenté, selon les chiffres officiels publiés lundi par le ministère de la Transition écologique. La hausse est en moyenne de 6 centimes le litre pour l’essence et le gazole. Ce dernier est repassé au-dessus de la barre des 1,90 euro le litre. 

publicités

Le passage à la pompe continue à faire chauffer les cartes bancaires des Français. Les prix des carburants vendus dans les stations-service sont nettement repartis à la hausse la semaine dernière, dans le sillage des cours du pétrole brut, d’après des chiffres officiels publiés ce lundi.

Le litre de gazole, carburant le plus vendu en France, valait en moyenne 1,9438 euro le litre, en hausse de 6,23 centimes par rapport à la semaine précédente, selon des chiffres du ministère de la Transition écologique arrêtés vendredi.

publicités

Remises à la pompe

Le litre de super SP 95 a pour sa part atteint 1,8658 euro (+6,35 centimes) et celui de super SP 95-E10 1,8233 euro (+6,10 centimes). Après avoir dépassé les 2 euros le litre courant mars, les prix des principaux carburants ont nettement reculé, notamment grâce à la remise de 15 à 18 centimes TTC par litre à la pompe mise en place par le gouvernement.

Plusieurs causes pour expliquer cette hausse

Le prix des carburants augmente d’une part parce que le prix du pétrole lui-même augmente. On est désormais autour des 110 dollars le baril. Mais c’est aussi l’effet de l’inflation. Car l’augmentation des prix à la pompe « fait augmenter les coûts de distribution des carburants », explique Jean-Pierre Favennec, spécialiste de l’énergie et notamment du pétrole, « entre les raffineries et les stations-service par exemple ».

publicités

Avant le début de l’invasion russe en Ukraine, les prix à la pompe étaient déjà orientés à la hausse et battaient des records depuis des semaines, sur fond de reprise économique mondiale et d’extractions de pétrole toujours limitées des grands pays producteurs. Mais l’offensive russe a poussé les cours du brut à des sommets. Et cette tendance a de nouveau été accentuée récemment par le projet d’embargo européen sur l’or noir russe.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre