L’étudiante en médecine, activement recherchée à Montpellier, s’est suicidée dans un hôtel

Inès, étudiante en médecine à Montpellier, a été retrouvée morte ce vendredi dans une chambre d’hôtel. Comme le redoutait sa mère, elle a mis fin à ses jours. Elle avait 22 ans.

publicités

C’est une macabre découverte qu’ont faite les policiers de la Sûreté départementale chargés de l’enquête sur la disparition d’Inès Adeline. Ce vendredi 15 octobre au matin, ils ont en effet retrouvé le corps sans vie de la jeune Montpelliéraine de 22 ans, dans un hôtel du sud de la ville de Montpellier, dans le quartier des Prés-d’Arènes.

Fragile psychologiquement, la jeune femme avait quitté son domicile, situé avenue Major-Flandre quartier Aiguelonge, ce lundi 11 octobre. Depuis, elle n’avait plus donné signe de vie.

publicités

Partie à bord de sa Peugeot 108 blanche au toit bordeaux, elle avait déclenché une borne de géolocalisation dans le quartier Richter non loin de l’Arbre blanc, ce lundi après-midi à 15 h 40. Mais après cela, elle restait introuvable.

Inès, 22 ans, a mis fin à ses jours dans une chambre d’hôtel à Montpellier. • © DR

Sa voiture était garée sur le parking de l’hôtel

L’enquête a permis d’établir qu’elle s’était arrêtée dans une pharmacie pour se procurer des médicaments en grande quantité. Ce vendredi matin, les enquêteurs ont découvert qu’elle avait loué une chambre pour deux nuitées dans un hôtel des Près-d’Arènes.

Arrivés sur les lieux, ils ont retrouvé la voiture garée sur le parking et après avoir cassé la porte de la chambre, ils n’ont malheureusement pu que constater qu’Inès avait mis fin à ses jours.

Aucune trace suspecte n’a été relevée sur son corps. Aucun obstacle médico-légal n’a été émis. Ce qui signifie qu’aucune autopsie ne sera effectuée. L’hypothèse du suicide ne faisant aucun doute.

Midi Libre présente toutes ses condoléances à la famille et aux proches de la victime.

Franbuzz sur Facebook

Répondre