L’horloge parlante s’est définitivement éteinte ce vendredi 1er juillet

Après presque 90 ans de bons et loyaux services, le dispositif basé à l’Observatoire de Paris va raccrocher. En cause : un nombre d’appels de moins en moins important avec l’explosion des outils numériques.

publicités

La fin d’une époque. « Rest in bip. » Le 3699, mythique service d’Orange qui donne l’heure au téléphone avec une précision chirurgicale, a fermé ce 1er juillet. « Bonjour, nous vous annonçons que l’horloge parlante d’Orange est définitivement fermée ». Voici la phrase que l’on entend en composant le 3699 depuis ce vendredi. Le service qui donnait l’heure légale française au téléphone, créé en 1933 par l’astronome Ernest Esclangon, s’est donc bien éteint comme l’avait annoncé l’opérateur en mai dernier.

Ce service téléphonique, accessible pour 1,50 euro plus le prix d’un appel local, était le premier système automatisé du genre au monde. “Il faisait partie du patrimoine industriel français”, a salué l’opérateur historique du téléphone en France dans un communiqué.

publicités

Mais depuis plusieurs années, le nombre d’appels n’a fait que diminuer entrainant la fin inéluctable du service. “La digitalisation des matériels, la démultiplication des sources pouvant donner l’heure, mobiles, ordinateurs, tablettes, participent inévitablement à cette érosion”, pointe Orange.

“Inutile et donc indispensable”

La mobilisation d’une poignée d’utilisateurs de Twitter, via le compte “SauverLe3699”, n’aura pas donc suffi à ressusciter l’horloge parlante, “inutile et donc indispensable”, selon ses fans. “Rest in bip”, écrit l’un d’eux:

publicités

C’est en 1933 que l’horloge parlante a été créée par Ernest Esclangon, astronome et directeur de l’Observatoire de Paris. En 1991, Orange s’est associé à l’Observatoire de Paris pour la valorisation d’une infrastructure dédiée qui assure la diffusion de l’heure en France.

Le modèle actuel est la quatrième génération de cette horloge qui reprend le “temps universel coordonné” de l’Observatoire de Paris. Celui-ci est généré à partir d’un ensemble d’horloges atomiques à la précision est chirurgicale: environ 10 millisecondes.

Avec Agences