Loi «séparatisme» : Le Sénat vote l’interdiction des drapeaux étrangers lors de certains événements

Le Sénat examine en ce moment le projet de loi confortant les principes de la République, aussi appelé « loi séparatisme ». Il a adopté mercredi un amendement donnant la possibilité d’interdire les drapeaux étrangers lors des mariages civils.

publicités

Dans la nuit du 31 mars, le Sénat a voté l’interdiction des drapeaux étrangers dans la salle de mariage et aux abords de l’Hôtel de ville. Un amendement proposé par le sénateur azuréen LH, Henri Leroy. Voici ce qu’exige désormais la loi.

Le Sénat continue sa réécriture de la loi “séparatisme”. Alors qu’ils ont déjà ajouté, mardi 30 mars, l’interdiction aux mères accompagnatrices de sorties scolaires de porter le voile -sujet que La République en marche (LREM) avait tout fait pour éviter à l’Assemblée nationale- les parlementaires de la chambre haute viennent de voter une disposition permettant de bannir les drapeaux étrangers des mariages.

publicités

Le sénateur azuréen souhaite donner plus de pouvoir aux élus en luttant contre « certains invités exhibent leurs bannières comme s’ils étaient à un match de football […] Ils envahissent les lieux bruyamment sans aucun respect pour l’élu qui célèbre l’union. C’est ce type de débordements que mon amendement doit empêcher ». Son objectif est ni plus ni moins de « faire respecter les principes fondamentaux de la République ».

Le gouvernement opposé au Sénat

En pleine pandémie et crise économique, un tel vote fait débat : ce n’est pas une priorité ni une nécessité. Par ailleurs, le sénateur écolo du Rhône, Thomas Dossus a indiqué que « amendement scandaleux, à la limite du racisme d’État », relève le Huffington Post.

publicités

Cette nouvelle interdiction fait suite à celle du 30 mars, qui interdit le port ostensible de signes religieux (dont le port du voile) aux mères accompagnatrices scolaires. Fort heureusement, l’amendement voté par le Sénat risque de ne pas passer lors de la deuxième relecture du gouvernement.

Marlène Schiappa a d’ailleurs fait savoir qu’elle était contre : « J’ai le sentiment qu’on fait dire beaucoup de choses aux drapeaux dans ce débat […] rappeler avec fierté qu’on célèbre un mariage mixte avec un drapeau français et celui d’un autre pays, ça ne me choque pas ».

Franbuzz sur Facebook

Répondre